Sélectionné pour vous :  Massacre de Zogota : 11 ans sans justice ni réparation, l'avocat des victimes interpelle les autorités 

Siguiri: l’abattoir préfectoral complètement abandonné par les autorités, dans un état piteux

Des cornes, des os et autres debris, telles sont aujourd’hui des images que présente l’abattoir préfectoral de Siguiri.

Situé au quartier ORS dans la commune urbaine, cet établissement à caractère public avec une dimension préfectorale reflète de nos jours une image peu orthodoxe, à cause de son abandon par les autorités notamment, la direction préfectorale de l’élevage et de l’agriculture.

Joint par téléphone par notre correspondant, Mamady Diaby, président des bouchers de Siguiri a fustigé le comportement de certaines autorités qui font le recouvrement illégal des recettes sur chaque animal abattu à hauteur de 15000 gnf. Alors que l’abattoir est dans un état jugé piteux.

« Nous les bouchers de Siguiri souffrons énormément aujourd’hui, pourtant nous avons plusieurs fois remonté les informations à qui de droit. Ce n’est caché de personne, l’abattoir de Siguiri est aujourd’hui impraticable et avec tout ça, nous les bouchers continuons à payer 50000 gnf sur chaque animal abattu repartis en deux tranches qui sont: la première tranche de 35000 gnf orientée directement dans la caisse de la commune et la deuxième tranche 15000 gnf dans le porte-monnaie du service de l’élevage. Pour une question de précision, cette somme versée au niveau du service de l’élevage n’est jamais mise dans la caisse de l’Etat, alors que c’est nettement illégal  », a t’il déclaré avant de revenir brièvement sur la situation de l’abattoir.

 »Nous sommes tous malades aujourd’hui à cause de cette mauvaise condition de l’abattoir car, nous sentons des odeurs nauséabondes du sang et des cornes et en plus l’environnement est complètement pollué, les mouches sont éparpillées partout et c’est dans cette saleté inexplicable qu’on abat souvent des animaux afin de servir la population. Alors, il faudrait une intervention rapide des autorités à tous les niveaux pour rendre propre cet établissement », a laissé entendre le président des bouchers de Siguiri.

Sélectionné pour vous :  Politique : Après leur démission à l'ANAD, Pépé Francis Haba et cie lancent l'Alliance Pour la République (APR)

Pour l’heure, malgré les différentes sorties des bouchers pour dénoncer la situation de l’abattoir préfectoral de Siguiri, le pari semble encore loin d’être gagné.

 

 

Siguiri, Mamadou Koumana Diallo pour Siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...