Sélectionné pour vous :  Boké: à cause de l'insécurité et du manque de clients, des commerçants du marché 400 Bâtiments le renient et déménagent au marché Hangar

Labé : les enseignants contractuels perçoivent les deux mois de salaire

Comme annoncé par les autorités, le paiement des enseignants contractuels dans la préfecture de Labé a démarré lundi, 12 juin et s’est poursuivi ce mardi, 13 juin 2023. Cette paie a commencé par les enseignants des sous-préfectures les plus reculées, notamment Dionfo, Tountouroun, Kouramangui, Popodara, Hafia.

Interrogé par notre correspondant basé à Labé, Alpha Mamadou Cellou Diallo, coordinateur régional des enseignants contractuels juge insignifiant le montant de deux millions perçu par ces enseignants.

« Effectivement, comme vous l’avez constaté, la paie des enseignants contractuels a démarré a Labé. Cette prime de deux mois, je rappelle que c’est insignifiant et ne représente pas grand-chose, parce que l’année scolaire demande beaucoup d’investissements et de sacrifices. Mais ce que ces enseigants ont investi en terme de transport et de nourriture et tout ce qui s’en suit, ça ne représente rien. Je demande donc à L’Etat d’être beaucoup plus responsable dans le respect des engagements qu’il prend à savoir: le paiement intégral des salaires et des primes d’incitation et surtout l’engagement des enseignants contractuels à la fonction publique. Ce montant de deux millions à mes yeux, n’est pas un salaire mais plutôt une prime. Mais puisque c’est ce montant qui est venu, ça va permettre aux enseignants des zones rurales de pouvoir rejoindre leurs familles respectives. Nous exhortons l’État à agir dès maintenant pour payer les arriérés de salaire et les primes d’incitation avant la fin des vacances », a-t-il fait savoir.

Du côté des enseignants, si certains sont satisfaits de ce montant, beaucoup par contre ne le sont pas. c’est le cas de Mamadou Lamarana Baldé, porte parole de la coordination régionale des enseignants contractuels.

Sélectionné pour vous :  Charles Wright : Comment le budget des 24 milliards gnf pour l'organisation du procès du 28 septembre a été utilisé ?

« Nous avons décidé de percevoir ce montant de deux millions mais dans les mentalités, les réactions sont mitigées. Certains considèrent cet argent comme une prime et d’autres comme un salaire. Mais, nous savons que le salaire est payé en fonction du grade. Alors, nous avons reçu deux millions de francs guinéen et ils disent que c’est deux mois de salaire. Donc, tout est flou et nous considérons cela comme un premier pas et nous espérons être satisfaits à l’avenir par un engagement à la fonction publique », a-t’il indiqué.

Après avoir quitté la commune rurale de Popodara pour percevoir son dû, Ramatoulaye Diallo, enseignante en classe de troisième année, se dit satisfaite. Ce, après un bon moment de galère observé.

« Pour ma part, je suis satisfaite mais j’espère que notre situation puisse être améliorée en cette période de vacances. Ce montant nous soulage surtout que les vacances ont débuté. Moi qui suis au village par exemple, j’ai perçu le même montant que ceux qui se trouvent en ville et cela me paraît incompréhensible. Je demande à l’Etat de respecter cet engagement pour ce qui est des primes d’incitation », a-t-elle lancé.

A rappeler qu’ils sont autour de 685 enseignants contractuels dans la préfecture de Labé et 3333 dans la région, sans compter les omis.

 

Labé, Bachir Diallo pour Siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...