Sélectionné pour vous :  Les jeunes filles prennent la parole au CNT : "Nous voulons que les filles puissent étudier, prendre des positions de leadership pour..."

Le PM Bah Oury aux acteurs économiques: « La nation ne peut pas s’enrichir s’il n’y a pas un secteur privé riche »

Dans un réceptif hôtelier de Conakry mercredi, 26 juin 2024, le Premier ministre guinéen a présidé la première réunion de concertation pour l’opérationnalisation du Guinée Business Forum (GBF). Au cours de cet événement qui s’est déroulé en présence des membres du gouvernement et des acteurs du secteur privé guinéens et marocains, Bah Oury n’a pas manqué d’envoyer un message fort aux acteurs économiques du pays.

Tout d’abord, le patron du palais de la Colombe les a invités à l’union avant de les rassurer : « Il y a une nécessité absolue que les Institutions qui pilotent, impulsent le secteur privé soient dans une logique d’opérationnalisation effective dans le cadre de leur efficacité, de recollaboration et du résultat. Réunissez vous, organiser vous, donnez-vous la main pour que le secteur privé national puisse être un secteur porteur créateur de richesses. En tant que Premier ministre, chef du gouvernement et les ministres, quel est notre rôle dans tout cela ? C’est de faire en sorte que nous soyons au service de l’économique. L’État ne doit pas se substituer au secteur privé. Mais un secteur privé ne peut pas prospérer lorsque l’État est faible ou absent », a-t-il rappelé avant de poursuivre :

« C’est la raison pour laquelle plusieurs réformes sont engagées pour permettre à ce que le secteur privé soit dans une logique de performance pour créer de la richesse. Est-ce créer seulement de la richesse pour enrichir les hommes ou les femmes d’affaires ? C’est périphérique puisque si l’entreprise s’enrichit, il va de soi que ceux qui ont investi vont s’enrichir. Mais la nation ne peut pas s’enrichir s’il n’y a pas un secteur privé riche, créateur de richesses. On ne peut pas avoir un taux de croissance durable et soutenu si c’est l’État qui fait tout ou fait semblant de faire tout, ce n’est pas possible. D’où la responsabilité de nous tous, gouvernants d’être au service des entreprises », a-t-il martelé.

Sélectionné pour vous :  Guinée : Alphonse Charles Wright et Ibrahima Kalil Condé élevés au rang de ministre d’État

Mohamed Lamine Souaré pour Siaminfos.com 

Tél. : 627 56 46 67  / 660 23 01 03 

 

E-mail : souaremohamedlamine56@gmail.com

Laisser une réponse
Share to...