Sélectionné pour vous :  Manque de courant à Labé : le CoDeC donne un ultimatum aux autorités et à l'Agence régionale d'EDG (mémo)

Le président de l’URTELGUI interpelle la HAC : « Elle doit reprendre son bâton de pèlerin et dire ce qui doit être fait »

Depuis plusieurs mois maintenant, la junte guinéenne et de nombreux médias privés semblent ne plus conjuguer le même verbe. Récemment, ces derniers ont vu leurs agréments et licences retirés par les autorités. Face à cette situation qui est loin de connaître son épilogue, le président de l’Union des radios et télévisions libres de Guinée (URTELGUI), interpelle la Haute Autorité de la Communication (HAC).

Aboubacar Camara estime que cette institution doit jouer son rôle entre les professionnels de l’information et de la communication, et les usagers de la presse.

« Dans la loi LO10, il est clairement mentionné le rôle de la HAC. Comme on l’a toujours dit, c’est de servir de pont entre les professionnels de l’information et de la communication, et les usagers de la presse que sont les populations, le gouvernement, ainsi de suite. Donc, lorsqu’il y a péril à la demeure, si cela vient des médias vis-à-vis des usagers, la HAC doit intervenir. Si ça doit venir aussi des usages, c’est-à-dire les autorités à l’encontre de la presse, la HAC doit intervenir. C’est pourquoi nous faisons cette invite à la HAC, de reprendre son bâton de pèlerin et de dire ce qui doit être fait. En le faisant, ça ne serait que bénéfique pour l’histoire, mais aussi pour tout le peuple de Guinée, et ça va être un bien pour les autorités. Il n’est pas exclu de faire des erreurs, nous faisons des erreurs. En tant que médias, nous l’avons dit que nous ne sommes pas blancs comme neige. Mais quand on fait les erreurs, il est aussi de notre responsabilité lorsque ces erreurs sont reconnues de réparer. Les médias dont les règlements ont été retirés, les emplois qui sont perdus, c’est un problème dont les retentissements ne peuvent pas finir aujourd’hui. C’est pourquoi il faut impérativement trouver la solution et nous sommes disposés à aller autour de la table pour que réparation soit faite et que ces médias reprennent le travail », a-t-il souhaité.

Sélectionné pour vous :  Faranah : les autorités lancent l'opération de collecte de sang en faveur des sinistrés de l'incendie de Kaloum

Mohamed Lamine Souaré pour Siaminfos.com

Tél. : 627 56 46 67  / 660 23 01 03

E-mail : souaremohamedlamine56@gmail.com

Laisser une réponse
Share to...