Sélectionné pour vous :  Guinée : Cellou Dalein dénonce la "folie liberticide" de la junte contre la presse

Maison centrale de Kankan : plusieurs objets tranchants ainsi que du chanvre indien saisis par le procureur

Marwane Baldé, procureur de la République près le tribunal de première instance de Kankan, multiplie les visites inopinées à la maison centrale de Kankan. Après celle effectuée environ une semaine auparavant, il a de nouveau surpris ce jeudi 25 avril 2024, l’administration pénitentiaire de la maison centrale. Au cours de cette visite inopinée, le chef de l’administration judiciaire de Kankan, accompagné d’unités de l’escadron mobile numéro 09, a procédé à des fouilles. Une fouille qui a touché toutes les parties de la maison centrale, précise le procureur.

« Effectivement, je me suis rendu à la maison centrale de Kankan pour une visite de manière inopinée, c’est-à-dire, une visite surprise. Aucun garde de l’administration pénitentiaire n’était informé de mon arrivée. J’étais accompagné des unités de l’escadron mobile numéro 09 de Kankan afin de procéder à des fouilles, débutant par la cour, les deux grandes cours de la maison centrale ainsi que toutes les cellules. Nous avons fouillé les détenus individuellement, effectué des fouilles corporelles et des fouilles des cellules », a-t-il martelé.

Au cours de cette fouille, une quantité de chanvre indien, des objets tranchants ainsi que des liquides inflammables ont été saisis, poursuit Marwane Baldé.

« Ce qui a résulté de cette fouille, c’est que, au-delà de la première fouille où nous avons saisi près de 71 téléphones, nous ne nous sommes pas limités à cela. Nous avons effectué une autre fouille aujourd’hui de manière inopinée et avons trouvé potentiellement des téléphones, des objets tranchants, des liquides inflammables, interdits au sein de l’administration pénitentiaire, ainsi que du chanvre indien, des cordes qui pourraient servir à des suicides, des lames, des plaques taillées par des détenus, des pointes. Les personnes impliquées, au nombre de quatre, sont Mamoudou Konaté, Mamadou Bailo Barry, Mamoudou Camara et Moussa Kolié, ce dernier étant en cellule C6 et les trois premiers en cellule C5. Cette quantité que nous avons saisie n’était destinée qu’à la consommation, comme s’il y avait un réseau qui procède à la vente ».

Sélectionné pour vous :  Diplomatie : le Sénégal annonce la fermeture de ses consulats généraux à l'étranger (copie)

Interrogé sur l’implication des gardes pénitentiaires dans l’introduction de ces objets dans la maison carcérale, le procureur répond :

« L’implication des gardes pénitentiaires n’est pas exclue, mais ce sont nos enquêtes qui le démontreront. Dans l’heure qui suit, un groupe d’officiers de police judiciaire de la gendarmerie nationale se rendra immédiatement à la maison centrale pour mener ces enquêtes et interroger les personnes condamnées ou détenues à l’égard desquelles nous avons saisi ces objets et cet échantillon de drogue », dit-il.

Ces saisies multiples à la maison centrale de Kankan laissent la population dans le doute quant à la transparence de l’administration judiciaire. Il est donc impératif de faire rapidement la lumière sur la situation des dossiers qui préoccupent la population.

 

Kankan, Pathé Sangaré pour Siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...