Sélectionné pour vous :  Siguiri: un jeune orpailleur de 31 ans frôle la mort après avoir reçu une balle des bandits lourdement armés, à Solabé

Mamou/audiences foraines de Dalaba:  Ousmane Sow écope 30 ans de réclusion criminelle pour avoir donné la mort à sa mère biologique

Reportées à plusieurs reprises, les audiences foraines de Dalaba dans la région administrative de Mamou ont été tenues finalement ce vendredi 1er novembre 2023 au siège de la justice de paix de Dalaba par le tribunal de première instance de la ville carrefour.


En tout, 4 dossiers criminels étaient inscrits au rôle dont deux cas de meurtre impliquant Ousmane Sow et Thierno Mamadou Bella Kanté poursuivis respectivement pour des faits présumés de parricide et d’infanticide. Dans sa décision, le tribunal présidé par le juge Oumar Diallo a requis 30 ans de réclusion criminelle assortie d’une période de sûreté de 15 ans contre Ousmane Sow pour meurtre sur sa mère biologique. Le second prévenu Thierno Mamadou Kanté, a  été condamné à 15 ans de réclusion criminelle dont 5 ans de sûreté pour avoir jeté sa propre fille dans un puits. Quant au troisième accusé du nom de Mamadou Baïlo Barry, il était poursuivi pour des faits présumés de viol et il a été aussi déclaré coupable pour 3 ans de détention criminelle.
Des condamnations qui réjouis le ministère public.

« C’est le moment pour nous de remercier le siège qui nous a suivi à 90 % dans nos réquisitions. Un délinquant qui donne volontairement la mort à sa mère ou à son enfant, donc si ces délinquants écopent des peines allant jusqu’à 30 ans de réclusion criminelle avec des périodes de sûreté allant jusqu’à 15 ans, cela est déjà est un ouf de soulagement », s’est félicité, le procureur de la république près le TPI de Mamou, Souleymane Kouyaté.

Me Lansana Komah, avocat à la cour qui a assuré la défense dans ces audiences foraines, a de son côté relevé quelques manquements.

Sélectionné pour vous :  Siguiri: un jeune orpailleur de 31 ans frôle la mort après avoir reçu une balle des bandits lourdement armés, à Solabé

« Vraiment le juge n’a pas été clément à l’égard de mes clients, surtout dans le dossier de Thierno Mamadou Kanté. On ne pouvait pas du tout imputer le meurtre de sa fille, parce que c’est lui-même ( Thierno Mamadou Kanté) qui est encore allé engager l’action publique », a-t-il déploré.

À noter que quatrième prévenu, Kalidou Barry qui reste toujours en cavale, a été également reconnu dans la culpabilité des faits de viol et écope 10 ans de réclusion criminelle. Par ailleurs, un mandat d’arrêt a été décerné contre lui  à l’audience.

 

Mamou, Saidou Kourouma pour Siaminfo.com

Laisser une réponse
Share to...