Sélectionné pour vous :  Interdiction de sortie du territoire des DAF : la décision est tardive, selon un cadre du RPG arc-en-ciel 

Matoto: les ministres Morissanda Kouyaté et Gando Barry coordonnent les opérations d’assainissement

Cela fait pratiquement un an ce mois d’août que les journées civiques d’assainissement ont été lancées par les autorités guinéennes de la transition. Le premier samedi de chaque mois, les membres du gouvernement, autorités communales et responsables de l’Agence nationale de l’assainissement et la salubrité publique se mobilisent à travers les différentes communes de la capitale. Ce, pour éliminer les points noirs mais aussi procéder à la sensibilisation des citoyens afin de s’abonner aux PME de pré-collecte des déchets.

Dans la commune de Matoto, le ministre des Affaires Étrangères, de l’Intégration Africaine et des Guinéens établis à l’étranger, le ministre des Infrastructures et des Travaux publics et celui de l’Urbanisme de l’Habitat et chargé de la récupération des domaines spoliés de l’État étaient avec l’équipe du maire dans le quartier Behenzin. Là-bas, ils ont retroussé leurs manches contre les ordures. Une initiative que salue Dr Morissanda Kouyaté, ministre des Affaires Étrangères.

« On a eu beaucoup d’initiatives ici pour l’assainissement. Je crois que c’est peut-être la première fois que ça dure pendant un an et qu’on continue avec le même rythme. Heureusement, les résultats se font sentir, la ville devient de plus en plus propre. Mais, mon sentiment est qu’il faut continuer parce que tous les jours on produit. Donc, il faudra que tous les jours qu’on se débarrasse de ces déchets. Mais au fur et mesure que nous allons continuer puisse que le ton à été donné par le premier responsable du pays lui-même, je pense que c’est une bonne chose de continuer. Il ne faut pas relâcher et il faut que ça entre dans l’éducation aussi. Aussi longtemps que ça va durer, nous serons là pour donner le ton et faire appliquer les directives données par le chef de l’État », promet Dr Morisanda Kouyaté.

Sélectionné pour vous :  Opération de déguerpissement à Kankan : les citoyens touchés dénoncent et interpellent les autorités 

Le même son de cloche chez le ministre des Infrastructures et des Travaux Publics, qui appelle d’ailleurs les citoyens à garder la même énergie pour rendre propre la capitale.

« Depuis le lancement de la première opération d’assainissement mensuelle, je pense que ça a fait des progrès significatifs. La ville est devenue beaucoup plus propre quelle ne l’était avant. Ce n’est pas une raison pour baisser la garde. Il faudrait que les populations se mobilisent d’avantage. Comme vous le savez, le gouvernement à travers la vision du président de la République, le président a inscrit l’assainissement au cœur des programmes des voiries. C’est important que chacun comprenne que c’est une question de civisme. Se mobiliser est très important mais être conscient qu’il ne faut pas salir est aussi très important. C’est pourquoi, nous encourageons chacun à garder le même engagement, le même dynamisme et à sortir tous les mois pour pouvoir assainir la ville mais aussi sensibiliser la population. C’est extrêmement important que chacun comprenne que la question d’assainissement, la question d’hygiène et de propreté, c’est une question de personne. Ça commence d’abord par la famille. Donc, il faudrait que les gens comprennent qu’on doit mobiliser beaucoup plus d’énergie et de forme pour sensibiliser, mais aussi nettoyer », indique Elhadj Gando Barry.

 

Ibrahima CAMARA pour siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...