Sélectionné pour vous :  Viols en masse lors de la manif du 28 septembre 2009 : « Il n’y a aucune impunité à accorder à qui que ce soit » (Charles Wright)

Nouveau report de l’immatriculation des engins roulants : bien qu’heureux, des propriétaires d’engins trouvent le délai court

Le ministère des transports vient d’accorder un délai supplémentaire d’un mois aux propriétaires d’engins roulants. Si le délai fixé devait prendre fin le 30 juin passé, ces derniers ont dorénavant jusqu’au 31 juillet courant pour immatriculer leurs engins roulants. Interrogés, la plupart d’entre eux ne cachent pas leur satisfaction. Cependant, ils trouvent le délai court.

C’est le cas de Mamadouba Sylla, conducteur de taxi-moto :

« Je suis heureux à plus d’un titre. Vu la conjoncture, il est impossible pour nous les pauvres conducteurs de taxis-motos d’être dans le délai fixé par les autorités. Mais là où il y a le problème, je trouve tout simplement le délai d’un mois très court. Avec le prix des permis de conduire biométriques et cartes grises, il serait très difficile de trouver de telles sommes d’argent pour s’en procurer. Un délai supplémentaire de six (6) serait compréhensible », a-t-il suggéré.

Comme lui, Billo Bah, trouvé au grand marché de Madina, est heureux que le délai soit repoussé. Sans passer par le dos de la cuillère, il laisse entendre que l’État ne doit pas aller vite en besogne dans la délivrance de ces documents biométriques :

« Tout le monde sait combien de fois nous tirons aujourd’hui le diable par la queue. Si vous regardez les statistiques, 100 000 personnes n’ont même pas leurs permis de conduire biométriques, à date. A mon humble avis, l’État ne doit pas fixer un délai pour ça. L’idéal serait d’accroître la sensibilisation auprès des propriétaires d’engins roulants pour qu’ils s’en procurent, car aller vers la biométrie relève d’une importance capitale », a-t-il martelé.

Sélectionné pour vous :  Construction de la classe préparatoire aux grandes écoles à Dalaba : « C’est un investissement dans le développement d’excellents leaders de demain » (Dre Diaka Sidibé)

Plusieurs autres conducteurs d’engins roulants plaident aussi pour le report de la date butoir. Reste à savoir maintenant si les autorités guinéennes vont accéder à leurs demandes.

 

 

Mohamed Lamine Souaré pour Siaminfos.com

 

 

 

 

 

Laisser une réponse
Share to...