Sélectionné pour vous :  Coupure d’électricité jeudi soir à Conakry : le Premier ministre exige des « explications » pour situer les « responsabilités »

Rentrée universitaire à Kindia: des étudiants dénoncent la cherté du loyer et la « mauvaise foi » des concessionnaires

Les étudiants guinéens ont repris le chemin de l’université ce lundi, 16 octobre 2023 sur toute l’étendue du territoire national. Mais dans préfecture de Kindia, plusieurs étudiants, surtout les nouveaux, sont confrontés à un problème de logement. Si certains se plaignent de la cherté du loyer, d’autres dénoncent la mauvaise foi des concessionnaires qui, disent-ils, leur demandent plusieurs mois d’avance.

Mamadou Bobo Baldé qui vient d’une autre région très loin de Kindia, a expliqué au micro de Siaminfos.com les difficultés qu’il a rencontrées à la recherche d’un logement.

« Je viens de Kamsar mais pour trouver le logement à Foulaya n’a pas été facile pour moi parce que je n’ai pas de parents ou d’amis ici. Le problème est que, les frais de location coûtent extrêmement chers.
Dans les cités, la location varie entre 120 000 gnf pour les petites chambres et les grandes chambres, c’est entre 150 000 et 250 000. Mais le plus grand problème est que les concessionnaires exigent le paiement des 9 mois de l’année avant d’accéder aux bâtiments. On a tourné un peu partout mais c’est la même chose. C’est comme si les concessionnaires se sont entretenus par rapport à cette décision. Moi, vraiment quand j’ai payé le loyer, je ne pouvais plus m’acheter autre chose. Même les habits, je ne pouvais plus me le permettre », a-t-il indiqué.

Vahi Gbanhara, une autre étudiante en deuxième année comptabilité rencontrée, dit être dans la même situation.

« Je loge dans la cité fouta non loin de l’université mais vraiment cette année n’a pas été facile pour moi. Parce que le transport Kindia-N’Zerekoré est cher. Et ensuite, arrivée ici, notre concessionnaire a demandé de payer 10 mois. C’est vraiment difficile parce que nos parents n’ont pas de moyens. Donc, je demande aux concessionnaires de diminuer le nombre de mois d’avance. Au moins si on demande 2 ou 3 mois d’avance, on peut comprendre. Mais payer toute l’année universitaire en même temps, c’est difficile vraiment pour nous », a-t-elle martelé.

Sélectionné pour vous :  Inc€ndie au dépôt de carburant à Kaloum : Le gouvernement ordonne la fermeture des stations et écoles, les citoyens priés de rester chez eux (communiqué)

Interrogé sur les raisons de cette augmentation du nombre de mois pour les avances, un concessionnaire qui a requis l’anonymat, a fait savoir qu’ils ont décidé  » ainsi parce qu’on a constaté qu’il y a des étudiants qui sont malhonnêtes. Ils y a certains qui rentrent chez eux à la fin de l’année sans payer leurs loyers. D’autres peuvent prendre une chambre et après tout, ils partent voir leurs amis pour rester à 2 ailleurs », a-t-il dénoncé.

Ces étudiants qui se disent désemparés face à cette exigence des concessionnaires, interpellent le ministère de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et de l’Innovation, à construire des dortoirs pour les étudiants.

 

Kindia, Sam Diallo pour Siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...