Sélectionné pour vous :  Manif des Forces Vives : deux jeunes tués à Cosa, plusieurs autres blessés par balles enregistrés 

Bisbilles autour du choix du Kountigui de Boké : le gouverneur initie des démarches pour concilier les camps opposés

Depuis plusieurs mois, la notabilité de Boké est minée par une crise de confiance liée au choix du futur kountigui de la ville. Deux camps se disputent ce trône après la mort de l’ancienne autorité morale Témou Kalissa qui jusque-là, occupait ce poste. Il s’agit de Aly Camus Camara, actuel vice maire et Niokoro Sanoussy Camara, adjoint direct du défunt.

Une situation qui préoccupe le Gouverneur de région qui a tenté de rapprocher les positions ce mardi, 17 octobre lors d’un conclave.

 

« Nous avons constaté avec regret ces derniers temps une incompréhension autour du choix du Sotikemo de Boké. Il y a eu des menaces de part et d’autre, ce qui nous emmène à prendre notre responsabilité pour éviter le pire. J’ai convoqué une réunion dans ce sens pour tenter de trouver une solution. Moi, je ne voulais pas me mêler de ces guéguerres mais le moment est grave. C’est pourquoi il faut qu’on se lève pour leur dire la vérité », a fait remarquer Mamadou Camara, Gouverneur de la région.

La crise de confiance au sein de cette autorité morale de Boké s’enlise chaque jour que Dieu fait. Et le premier responsable de la région se dit bien conscient.

« Ce sont tous des fils de Boké qui se disputent ce poste. Et nous, nous ne sommes pour personne. C’est-à-dire, on a aucune prise de position. Cette incompréhension n’arrange personne à Boké. Nous voulons la paix et la quiétude sociale. Sans lesquelles, aucun développement n’est possible », a-t-il insisté avant de lancer un appel aux protagonistes :

Sélectionné pour vous :  Transitions en Guinée, c’est kif-kif, rien n’a changé! Permettez-moi la comparaison (Par Abdallah CAMARA)

« Le rôle du kountigui est de promouvoir la paix et la quiétude sociale pour un développement durable. Donc, nous invitons les deux camps à la retenue, l’entente et que celui qui sera choisi soit accepté par tout le monde », a-t-il lancé.

Au sortir de cette rencontre, les deux camps se sont engagés à trouver des pistes de solution pour le bien de tous.

 

Boké, Bailo Bah pour Siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...