Sélectionné pour vous :  Non paiement des salaires des contractuels: Cette cinglante réponse de Salifou Camara au ministre Julien Yombouno

Siguiri : accusé d’abandonner une procédure de viol sur mineure, le procureur sort du bois et apporte des précisions

C’est à l’occasion d’un point de presse animé dans les locaux du tribunal de première instance de Siguiri que le procureur de la République Ibrahima 1 Camara a tenté de lever l’équivoque concernant un cas de viol sur mineure dont la victime et ses parents auraient désisté à travers une lettre.

Accusé d’abandonner cette procédure qui implique un certain Mamadi Keita, alias Kolokelen, le procureur près le TPI de Siguiri a profité de ce point de presse pour faire une mise au point.
 »J’ai décidé de faire appel à la presse pour m’adresser à la population de Siguiri par rapport à cette inquiétude qui plane déjà concernant le déplacement sous contrôle judiciaire du mis en cause par le juge d’instruction. Déjà, je vous rappelle tout d’abord que j’avais reçu un dossier qui m’est venu de la police concernant le viol sur une fille âgée environs de 15 ans du nom de Nana Kamissoko. Donc, le mis en cause était déjà interpellé et le papa de la fille plus la fille elle-même accompagnés de quelques personnes sont venus me voir au bureau me demandant d’abandonner les charges. Que parce-que les parents ont fait une lettre de désistement et que la victime aussi a déclaré que le mis en cause est bel et bien son amant depuis des années. Elle a soutenu aussi qu’elle n’avait pas été séquestrée, ni violée par qui que ce soit. Qu’elle était venue passer les deux mois chez cet homme de son plein gré. Comme elle n’a que 15 ans, j’ai donc refusé de clore le dossier et je l’ai (dossier) envoyé chez le juge d’instruction qui à son tour, après avoir vu la lettre de désistement des parents, ensuite écouté la déclaration de la victime, a aussitôt décidé de placer sous contrôle judiciaire le mis en cause du nom de Mamadi Keita, alias Kolokelen. Maintenant, c’est ce fait qui a été mal interprété par certains citoyens qui n’ont pas tardé à accuser la justice d’avoir abandonné une poursuite judiciaire sur un cas de viol. Et c’est à la suite de cela que j’ai pris la parole pour éclairer la lanterne des citoyens. Le monsieur n’a pas été libéré. Cependant, il est placé sous contrôle judiciaire. Ce qui veut dire que son dossier n’a pas été d’abord classé sans suite. Donc, je demande à tout le monde de garder la sérénité et de continuer à faire toujours confiance en la justice. Car, nous nous battrons à chaque fois que c’est possible à respecter et faire respecter la loi dans les dossiers ici à Siguiri », a martelé le procureur.

Sélectionné pour vous :  Comment les dépenses obligatoires de l’État guinéen s’opèrent ? : ces éclaircissements de Hamidou Camara du CNT


Il faut rappeler que depuis lundi aux environs de 20 heures, le mis en cause a été placé sous contrôle judiciaire par le juge d’instruction pour la suite de la procédure.
À suivre !

Siguiri, Mamadou koumana Diallo pour Siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...