Sélectionné pour vous :  Kankan : la promotion de la langue maternelle au centre d’un point de presse

Siguiri: un enfant de six ans échappe de justesse à une tentative d’assistanat, à Kintinian

Un enfant de six ans, élève de la 1ère année du nom de Mamoudou Keira a échappé de justesse d’une tentative d’assassinat. L’acte s’est passé dans la journée de ce vendredi, 10 novembre 2023 à Bouréboukaria, un district relevant de la sous-préfecture de Kintinian située à environ 30 kilomètres du centre ville de Siguiri.
Selon nos informations recueillies sur place, les ravisseurs qui étaient deux sur la moto, ont réussi à kidnapper le petit garçon alors qu’il se rendait au marché en compagnie de son père pour acheter une paire de chaussures.
À en croire les explications du docteur Abdoul Bachir Condé médecin légiste à l’hôpital préfectoral de Siguiri, les ravisseurs étaient sur le point d’égorger le petit garçon avant qu’ils ne soient pourchassés par le père biologique de la victime.

 »Nous avons été informés par le poste de la gendarmerie de Bouréboukaria d’une tentative d’assassinat sur un enfant de six ans. Donc sur le coup, nous avons rapidement formé notre équipe médicale pour aller toucher du doigt la réalité. Évidemment, nous avons vu les ravisseurs au nombre de deux et qui étaient sur une même moto. Ils avaient presque réussi à couper une bonne partie du cou de l’enfant. Heureusement, c’est en ce moment opportun que le père du petit garçon s’est présenté pour enlever son enfant dans les mains de ses bourreaux. Pour la petite histoire, c’est la victime qui avait demandé à son papa de lui acheter une paire de chaussures. Et donc, le père a accepté et il a demandé à son enfant de se rendre ensemble au marché pour l’achat. Sur le chemin, le père a perdu de vue son enfant et c’est à ce moment-là qu’il avait été kidnappé par ces deux jeunes sur la moto. Très inquiet, le père s’est mis à chercher son enfant et une femme qui a vu le petit garçon entre les deux jeunes sur la moto en train de pleurer, a informé le père. C’est ainsi qu’il a emprunté un taxi-moto pour aller sauver son enfant. Et quand les ravisseurs ont entendu le bruit de la moto, ils ont rapidement jeté l’enfant et entre temps ils avaient déjà coupé une bonne partie de son cou. La victime baignant dans le sang a été rapidement conduite au centre de santé de Kintinian pour son traitement », a laissé entendre le médecin legiste.

Sélectionné pour vous :  Kankan : la promotion de la langue maternelle au centre d’un point de presse

Aux dernières nouvelles, les médecins traitants ont rassuré ce soir que la victime est hors du danger.

 

De Siguiri Mamadou koumana Diallo pour Siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...