Sélectionné pour vous :  Dernière minute : le sit-in des enseignants contractuels prévu ce jeudi est reporté

L’artiste ivoirienne, Roseline Layo à Conakry pour un Gala humanitaire ce samedi : les organisateurs annoncent les couleurs de l’événement 

L’artiste ivoirienne, Roseline Layo séjourne actuellement à Conakry où elle donne rendez-vous au public mélomane ce samedi, 11 novembre 2023. La chanteuse et compositrice va jouer dans un gala humanitaire organisé par la structure CERC, qui organise cet événement pour appuyer le club « ELLES », une organisation de jeunes filles qui lutte contre les violences basées sur le genre.

A la faveur d’une conférence de presse animée ce vendredi, 10 novembre dans un réceptif hôtelier de Conakry qui va abriter l’événement, les organisateurs ont expliqué le thème retenu pour célébrer cet événement.

« Pourquoi un tel concept ? Nous avons voulu en tant qu’entrepreneurs, vu que le 25 novembre, cette date a été instituée par les Nations-Unies pour endiguer les violences faites aux femmes. Donc, j’ai été approché par le club ELLES qui est un groupe de jeunes étudiants qui en ce moment même sont en train de faire la dédicace d’un livre dont le contenu est axé sur les violences faites aux femmes. Donc, nous avons voulu apporter une lueur d’espoir à ces jeunes dames qui protègent nos sœurs, nos mamans qui sont victimes souvent de violences qui parfois ne sont pas que physiques. Elles peuvent être parfois aussi dans le langage. Donc en tant qu’entrepreneurs, il fallait organiser un évènement, pour pouvoir les aider à faire la recette. Si vous avez remarqué, les tickets VIP sont à 1 million gnf. Et un ticket acheté, c’est une boisson offerte avec un CD de l’artiste Roseline Layo, mais aussi le livre de ces jeunes demoiselles. Vous savez de nos jours, que ce soit ici ou ailleurs, on lit peu. Et si on lit peu, cela veut dire qu’on ne paie même plus les livres. Et si ces jeunes demoiselles se sont battues corps et âmes pour écrire ce livre, il faut quelqu’un pour l’acheter. Donc, il fallait vraiment trouver une artiste qui pouvait à la fois mobiliser mais aussi faire l’unanimité. Et c’est pourquoi nous avons pensé à Roseline Layo », a expliqué Alice Doré, un des membres de la structure organisatrice.

A la question de savoir pourquoi associer son image à cet événement dont le thème est « Halte aux violences faites aux femmes », Roseline Layo répond:

« Quand on parle de violence, quand tu es une femme, automatiquement on se sent concernées. Nous qui sommes dans les foyers aujourd’hui, c’est quelque chose qu’on voit tout le temps. Même sur des réseaux sociaux les femmes battues qu’on voit en longueur de journée se plaindre, il y a même des ONG qui se créent pour sensibiliser les hommes à ne plus battre les femmes parce qu’on n’a pas les mêmes forces. Souvent, vous aimez qu’on s’asseye pour dialoguer, acceptez de nous faire asseoir également pour nous expliquer ce qui ne vous a pas plu, pour qu’on vous demande pardon. J’ai vécu une scène comme ça, une tata, toute sa vie elle a été bastonnée, le gars la frappait comme son ami garçon. Tout dernièrement, j’ai vu un truc sur Facebook où pour des papiers, la dame a demandé au monsieur si c’est une maison qu’ils ont achetée, le gars a fait la magouille quelque part et la dame a vu les papiers qui ne sont pas légaux. Et la dame a commencé à se plaindre, il a même pris le couteau contre la dame, et l’enfant subit également toutes ces atrocités. A un moment donné, il faut que ça s’arrête, on est tous des êtres humains, on n’est pas néées pour qu’on subisse ça. On nous inflige la maltraitance, si on a décidé de nous marier, c’est de vivre de façon paisible comme tout le monde. Déjà, on souffre quand on nous enceinte, on souffre quand on va accoucher, on souffre quand on commence à s’occuper des enfants jusqu’à l’adolescence et c’est trop de bagages pour nous. Donc à un moment donné la souffrance doit cesser et on ne veut plus de ça dans notre société », a-t-elle martelé avant d’ajouter:

Sélectionné pour vous :  Labé : 5 190 candidats dont 2 951 filles répartis dans 171 font face au BEPC

« Aujourd’hui, ça vous étonne quand on dit qu’on va épouser un blanc parce que souvent ça dépend de ce qu’on voit dans les Novelas. Les gars sont biens, quand il y a quelque chose, on dialogue. Le livre des jeunes c’est un livre que tout le monde doit avoir, allez-y acheter. Je pense que ça va aider pas mal de personnes. C’est un énorme pour moi d’associer mon image à cet événement », a dit la star ivoirienne.

Rendez-vous est donc pris pour ce samedi, à l’hôtel palm Camayenne. Les tickets simples sont à 500 000 gnf et les tickets VIP sont à 1 million de francs guinéens. Un ticket VIP acheté, c’est une boisson offerte, un livre offert, et un CD de l’artiste Roseline Layo offert.

 

Bah Mohamed pour Siaminfos.com.

Laisser une réponse
Share to...