Sélectionné pour vous :  Préavis de grève du mouvement syndical : le Conseil national du dialogue social mandaté pour entamer des discussions...

Négociations tripartites : les syndicalistes sont revenus à 40% comme revendications, le gouvernement toujours figé à sa position

Les discussions de ce vendredi, 09 novembre, 2023 entre le gouvernement guinéen et le mouvement syndical n’ont pas apporté grand-chose. Après la proposition des 30%, côté gouvernement, les syndicalistes étaient venus avec une réclamation de 50%. Mais le gouvernement n’a pas bougé d’un iota. Les discussions ont été suspendues et elles vont reprendre dans bref délai, apprend-on, afin de permettre à chaque partie de faire des réflexions conséquentes pour trouver une solution définitive.

Parmi les points évoqués à cette occasion, figurent la révision à la baisse du prix des permis de conduire et la carte grise, mais aussi l’augmentation de la valeur monétaire du point d’indice à 50% au lieu de 100%. Mais le gouvernement s’est montré inflexible sur sa proposition de 30% préalablement faite le mercredi dernier.

« Par rapport à la valeur monétaire du point d’indice, nous sommes toujours à 430%, le logement on reste à 450 000fg, le transport à 450 000 fg. Nous avons marqué notre accord sur le logement et le transport. Mais nous avons demandé au gouvernement de revoir la valeur monétaire du point d’indice. Nous n’avons pas eu encore de retour dessus », a déclaré à la presse, Abdoulaye Barry, président de la commission syndicale des négociations.

Si pour les syndicalistes, les lignes n’ont pas bougé, pour le gouvernement, c’est le contraire. Selon le président de la commission des négociations, les syndicalistes sont revenus à 40%.

« Les ligne ont bougé, aujourd’hui les discussions ont été fructueuses et on est pas loin de sortir la fumée blanche. Parce que le gouvernement a donné plus de détails sur son offre qui ne se limite pas qu’aux 30%. Nos partenaires du mouvement syndical ont compris, ils ont reçu leur revendication de 50% avec lesquelles ils sont venus le matin, ils sont descendus à 40%. Nous n’avons que suspendu les discussions aujourd’hui, nous allons continuer dans les jours à venir pour qu’on arrive à sortir la fumée blanche>>, a fait savoir Aboubacar Kourouma.

Sélectionné pour vous :  Journée sans presse

Les syndicalistes se sont donc retournés insatisfaits de cette journée. D’autres rencontres sont prévues dans les jours à venir. Pendant ce temps, le préavis de grève, reste toujours d’actualité.

 

Cheick Fantamadi pour Siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...