Sélectionné pour vous :  Dissolution du gouvernement guinéen : « Elle ressemble un peu à un jeu de diversion », selon Alseny Farinta Camara

Siguiri : un jeune tente de se suicider à cause d’une dette de 20 millions de francs guinéens 

Âgé d’une trentaine d’années, Lancinet Camara, gérant d’un kiosque  »Guinée games » a tenté de se suicider après avoir contracté une dette de 20 millions de francs guinéens. L’acte s’est passé dans la soirée du jeudi, 18 avril 2024 à Kourémalé, une sous-préfecture située à environ 75 kilomètres du centre ville de Siguiri.

Selon nos informations recueillies sur place, la victime après avoir compris qu’il ne pouvait pas respecter le délai que son créditeur lui a accordé pour rembourser sa dette de 20 millions gnf, a tenté de se donner la mort par suicide avant d’être sauvé de justesse par ses voisins.

Rencontré dans les locaux de la sous-préfecture, le sous-préfet de Kourémalé, capitaine Siaka Doumbouya est revenu sur les circonstances de cette tentative de suicide.

« Nous avons été alertés d’une situation concernant une tentative de suicide ici à Kourémalé dans la soirée du jeudi, 18 avril 2024. Il s’agit d’un jeune homme âgé d’une trentaine d’années du nom de Lancinet Camara, natif de la préfecture de Faranah. D’après nos informations, le jeune travaillait avec son patron dans un kiosque de Guinée games ici à Kourémalé. Et entre-temps, il tenterait le plus souvent de jouer avec l’argent de son patron. Et, il paraît que son patron lui aurait déconseillé de jouer avec son argent au risque de contracter une dette. Cependant, le jeune n’a pas saisi le conseil et il a continué à jouer avec l’argent de son patron à l’insu de ce dernier jusqu’à ce que la dette a atteint 20 millions de francs guinéens. Donc ayant su qu’il ne pouvait pas rembourser la dette au délai qui lui a été accordé, il a décidé ainsi de se donner la mort par suicide. Pour la première fois, il a tenté la pendaison qui n’a pas marché, ensuite il a décidé de boire les savons en liquide avec beaucoup d’acide avant d’être finalement secouru par les voisins qui ont entendu ses cris dans sa chambre. Donc, il a été rapidement conduit au centre de santé de Kourémalé pour les soins d’urgences. Et ce vendredi, les médecins me font signe que tout va bien et que sa vie est hors de danger », a déclaré le sous-préfet.

Sélectionné pour vous :  Manifestation du SPPG : Sékou Jamal Pendessa explique les circonstances de l'arrestation des 7 journalistes et révèle leurs identités 

Aux dernières nouvelles, la victime est toujours au centre de santé de Kourémalé en attendant une possible évacuation sur Bamako pour la suite de son traitement.

 

Siguiri, Mamadou Koumana Diallo pour Siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...