Sélectionné pour vous :  Statistiques des résultats du Bac 2023 en Guinée : le taux de réussite est de 27,46% (toutes options confondues )

Pépé Francis Haba: « Il faut prendre ce rapport du MATD avec des pincettes…y a un manque de professionnalisme dans ce travail »

79 partis politiques sur les 187 agréés en Guinée, ont bénéficié récemment de la visite du ministère de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation. C’était dans le cadre d’une mission d’enquêtes aux quartiers généraux respectifs de ces partis politiques. Selon le rapport publié par le département, 48 formations politiques ont donné les informations erronées. Il y a également certains partis politiques qui sont sans adresses. Parmi eux, l’Union guinéenne pour la démocratie et développement. Son président, Pépé Francis Haba que nous avons interrogé ce vendredi, 07 juillet, 2023, met en doute ce travail effectué par le MATD.

Pour commencer, le président de l’UGDD reconnaît que la démarche entreprise par le ministère de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation, qui vise à recueillir les informations sur les partis politiques en Guinée, est salutaire. Mais ce qu’il trouve douteux, c’est la façon de procéder et le résultat publié.

« Le fait qu’il ait seulement 79 partis politiques qui soient visités, je pense que ce n’est pas normal. Le ministère de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation devrait d’abord visiter le maximum de partis politiques avant de publier un tel rapport. Je crois qu’un parti politique en tant que prétendant du pouvoir, ne doit pas fournir les informations erronées au MATD. Donc, il faut prendre ce rapport avec des pincettes. Parce que quand on lu bien ce rapport, on se rend compte que la forme arithmétique des partis politiques visités, de ceux qui ont donné les informations erronées, de ceux qui n’ont pas été visités et de ceux qui sont en conflit, il y a un gap avec le nombre total des partis politiques. Nous avons des collègues qui ont des agréments et qui ont pris part aux élections mais qui ne se sont retrouvés nulle part sur la liste. Je pense qu’il y a un manque de professionnalisme et d’organisation dans ce travail », a-t-il indiqué.

Sélectionné pour vous :  Libération des médias et les réseaux sociaux: le SPPG donne un ultimatum au gouvernement jusqu'à 7 janvier 2024

Selon le même rapport publié par le département de Mory Condé, le parti Union guinéenne pour la démocratie et le développement est sans adresse. Ce que le président du parti remet en cause et tente de se justifier.
« Je ne comprends pas que notre parti politique soit considéré comme n’ayant pas d’adresse au niveau du ministère. Nous leur avons adressé au moins une dizaine de courriers, nous déclarons à chaque fois que nous faisons des activités et nous leur adressons un rapport. Quand ils ont commencé leur enquête, nous leur avons adressé un courrier indiquant ici à Conakry et à l’intérieur du pays nos QG. Et si aujourd’hui nous nous retrouvons le nom de notre formation politique au niveau des partis politiques sans adresses, ça nous étonne. Etant donné que nous avons quasiment participé à toutes les élections, exceptée la dernière élection présidentielle et législative de 2020, extrêmement controversée>>, a fait savoir Pépé Francis Haba.

Pour donc rectifier le tir, ce leader politique conseille au ministère de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation d’ouvrir des dossiers pour chaque formation politique en considérant celles-ci comme des partenaires. Cela pourrait selon lui, faciliter un tel cadre de travail.

 

Cheick Fantamadi pour siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...