Sélectionné pour vous :  Tougué : la liberté accordée à un détenu, présumé voleur de bétail, fait grincer des dents

Abdoulaye Kourouma à Mory Condé : « On peut être président du parti sans être candidat de ce parti dans une élection »

Depuis la sortie du ministre guinéen de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation exigeant la tenue des congrès électifs des partis politiques, de nombreux acteurs concernés dénoncent une immixtion dans la gestion interne des partis politiques par le MATD. Parmi les leaders réagissant à cette sortie de Mory Condé, Abdoulaye Kourouma du parti Rassemblement pour la renaissance et le développement, qui prend Mory Condé à contre-pied.

Pour rappel, le ministre de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation avait lors de sa sortie laissé entendre que « tous les leaders politiques dont les mandats ont expiré doivent tenir leurs congrès électifs. En cas de refus, ils seront empêchés de participer aux futures échéances électorales ». Cette sortie de Mory Condé est vue comme une provocation par Abdoulaye Kourouma.

« Cette sortie du ministre Mory est en train de créer de la zizanie au sein des formations politiques où une partie de la jeunesse est en train de s’agiter pour demander le congrès, c’est ce qui se voit. Parce qu’il y a beaucoup de jeunes qui demandent le congrès au sein des partis, ça se comprend que le département est en train de jouer à ce jeu, pour se dévisager que ce sont eux qui sont en train de créer les troubles là dans ces partis », a-t-il déclaré avant de tenter de raisonner le ministre Condé.

« Je l’ai dit, l’investiture pour la candidature dans une élection se fait soit par convention, par consensus ou par congrès. Alors, chaque parti politique a son règlement intérieur. Ils organisent leurs congrès en fonction de leurs statuts. Bien entendu que le ministère est informé à travers un rapport technique. D’ailleurs, c’est le cas pour toutes nos activités, le ministère doit être informé selon la loi. Mais on peut être président du parti sans être candidat de ce parti dans une élection, ça se fait », a fait savoir le président du RRD.

Sélectionné pour vous :  Guinée : "Dès le premier trimestre de 2024, des délégations spéciales seront mises en place dans toutes les communes du pays" (Col. Doumbouya)

 

Cheick Fantamadi pour Siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...