Sélectionné pour vous :  Forécariah : 44,814 Kg de cocaïne saisis dans un véhicule par la douane à Pamelap, le chauffeur en fuite...

Manifestation des jeunes contre la SAG à Siguiri: un manifestant atteint par balle, à Fiénkolén

De nombreux jeunes ont manifesté dans la journée du lundi, 18 mars 2024 contre la société minière de Siguiri (SAG) à Fiénkolén, un district relevant de la sous-préfecture de Kintinian, située à 30 kilomètres du centre ville de Siguiri. Selon nos informations recueillies sur place, ces jeunes manifestants rouges de colère accusent les responsables de la SAG de refuser de respecter leur engagement en faveur de la communauté de cette localité, depuis 2023. Chose qui a poussé des jeunes à descendre dans la rue pour se faire entendre. Mais, c’était sans compter sur des forces de l’ordre qui ont fait usage du gaz lacrymogène pour les disperser. Dans ces échanges de gaz lacrymogène contre les cailloux entre manifestants et agents de maintien d’ordre, un manifestant a été atteint par balle, apprend-on .

Rencontré à l’hôpital préfectoral de Siguiri, Dr Abdoul Bachir Condé, médecin légiste est revenu sur le film de ces échauffourées.

 »Nous avons été alertés par des citoyens du district de Fiénkolén des échauffourées entre des jeunes et les forces de l’ordre et de sécurité dont une personne aurait été fusillée. Sur le coup on a rapidement formé une équipe médicale pour aller s’enquérir des réalités. Sur le terrain, nous avons trouvé la victime baignant du sang et directement on l’a conduite à l’hôpital de Siguiri pour des soins d’urgences. D’après nos informations obtenues sur les lieux, ces jeunes manifestaient contre la SAG pour le non respect des engagements en faveur de la communauté de Fiénkolén. Depuis 2023, la société avait récupéré un terrain de la communauté dans le but de faire écouler leur cyanure. Donc en contrepartie, la communauté aurait demandé l’engagement de 10 personnes pour compenser la perte de leur terrain, un engagement que jusqu’à présent la société minière tarde encore à concrétiser. C’est la raison pour laquelle des jeunes ont manifesté aujourd’hui pour tenter de mettre aux arrêts les activités de ladite société et finalement les forces de l’ordre et de sécurité sont intervenues pour disperser les protestataires des lieux à coup de gaz lacrymogènes et un jeune manifestant du nom de Lamine Keita âgé de 24 ans, marié à une femme et père d’un enfant aurait été tiré à bout portant à l’aide d’une arme automatique. Grâce à notre rapide intervention, la victime est pour le moment hors de danger et son opération a été un succès », a déclaré le médecin légiste.

Sélectionné pour vous :  Arrestation d'Alpha Bayo à Conakry : le coordinateur de l'antenne régionale de la MAOG à Mamou en colère

Aux dernières nouvelles, un calme précaire était revenu, même si les protestataires disaient maintenir la pression pour se faire entendre.

À suivre !

 

Siguiri, Mamadou Koumana Diallo pour Siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...