Sélectionné pour vous :  Cas d'incendies à Conakry : le ministre de la Justice annonce la mise en place d'un numéro vert à la disposition des enquêteurs

Noël à Mamou : la police routière dresse un bilan des accidents et annonce des mesures pour 31 décembre et le 1er janvier

Dans le souci de minimiser les cas d’accidents de la circulation pendant les fêtes de fin d’année, de nombreux agents sont déployés au niveau des grands carrefours et ronds-points à travers les différentes villes du pays. Pour s’assurer de l’effectivité des dispositifs sécuritaires mis en place dans la ville carrefour, notre correspondant a rencontré le chef service général du commissariat spécial de la police routière de Mamou.

Dans cette entrevue, le capitaine Ernest Tima Yomalo est revenu sur le bilan après la fête de Noël.

« Comme d’habitude, les fêtes de fin d’année ont toujours été l’un des soucis majeurs du gouvernement. Sur ce, on a reçu des instructions à partir de la hiérarchie comme quoi, que ça soit le 24 qui vient de passer ou le 31 et le 1er qu’il ait zéro cas d’accident dans toute la Guinée. Mais comme c’est Mamou qui nous concerne, nous avons réussi à faire passer cela la nuit du 24 au 25 décembre 2023. Il y a eu zéro cas d’accident dans la commune urbaine de Mamou. Donc c’est une chose vraiment salutaire », a laissé entendre le capitaine Ernest Tima Yomalo avant de continuer:

« Les services de défense et de sécurité de la préfecture de Mamou ont vraiment pris à bras le corps pour que ces fêtes de fin d’année se passent dans les meilleurs conditions comme il a été instruit par la hiérarchie. Vous n’êtes pas sans savoir qu’il y a  des lieux récréatifs ici dans la commune urbaine dont siguiri-partie sur la route de Soyah, de Bafin et d’autres parties vers Koumi. Dans la nuit du 24 au 25, les agents étaient postés à ces lieux et c’est ce qui nous a permis vraiment d’enregistrer zéro cas d’accident. Le 31 et le 1er c’est les mêmes dispositifs qui vont continuer encore pour que ces fêtes se déroulent dans de très bonnes conditions dans la ville carrefour », a-t-il précisé

Sélectionné pour vous :  Permis de conduire biométrique et cartes grises numériques : de nouvelles mesures adoptées par le syndicat des transporteurs

Pour gagner ce pari, le chef service général du commissariat spécial de la police routière de Mamou lance une invite à l’endroit de la population notamment des responsables de familles.

« Le conseil que je peux donner à la population particulièrement aux pères de familles et aux mères de familles, c’est de leur dire qu’on ne doit pas donner des engins aux enfants qui n’ont pas la maîtrise. Aller faire la fête, ce n’est pas mauvais. Parce qu’à l’aller il n’y a pas de problème mais c’est au retour. Les enfants se livrent à beaucoup de choses. Que ça soit de l’alcool ou de la drogue. Chez eux ( les enfants), c’est ce qu’on appelle fête. Et au retour maintenant, c’est la défaite qui va s’installer avec ces cas d’accidents que nous ne souhaitons pas », a-t-il conclu.

 

Mamou, Saidou kourouma pour Siaminfo.com

Laisser une réponse
Share to...