Sélectionné pour vous :  Nomination des membres du gouvernement: « Ça amène à s’interroger sur la raison réelle de la dissolution du gouvernement précédent » (Fodé Baldé)

Affaire Guinée Télécom : ces interrogations techniques de l’ex DGA de l’ARPT liées au 50 millions de dollars présumés détournés

Le ministère des Postes, Télécommunications et de l’économie numérique se donne pour mission la relance ou la mise en marche de l’opérateur de téléphonie mobile « Guinée Télécom » cette année à travers les anciens sites et des équipements de la Sotelgui fournis par l’équipementier Huawei. Pendant ce temps, l’ex ministre Oyé Guilavogui est jugé à la CRIEF pour notamment le détournement des 50 millions de dollars de prêt d’Exim Bank pour l’achat des équipements de l’ancien Sotelgui.

Cette situation amène certains observateurs et praticiens des télécommunications de se poser des questions sur la démarche des autorités. C’est le cas de Mamy Diaby, ancien Directeur général adjoint de l’Autorité de Régulation des Postes et Télécommunications (ARPT).

« Guinée Télécoms : certains sites auraient été réhabilités pour la relance. Une question mérite d’être posée : est-ce le même équipementier (Huawei) ou un nouvel ? Ceci permettrait de savoir l’origine des fonds. Est-ce une partie de l’utilisation des 50 millions $ [dollars] du prêt EXIM ? Pour aider à la compréhension, un réseau mobile est composé de 3 grandes parties : le réseau d’Accès, le réseau de Transport et le Cœur de réseau. Afin d’opérationnaliser un réseau mobile quelque soit l’étendue de sa couverture, il faut impérativement des équipements Télécoms de ces 3 parties », a-t-il fait savoir.

Pour l’ancien DGA de l’ARPT, dans cette hypothèse, « on ne peut pas parler de détournement de fonds, de surcroît des fonds qui n’ont jamais transité par la Guinée. Moi, je savais depuis le début qu’il n’y avait jamais eu de détournement. La question était pour éclairer les lanternes de l’opinion. À mon avis, c’est une partie des 50 millions de dollars du prêt EXIM BANK que certains prétendent être détournés qui sont en train d’être utilisés, car l’administration est une continuité », a déclaré Mamy Diaby mercredi, 24 mai 2023 sur son compte Twitter.

Sélectionné pour vous :  Aliou Bah au CNRD : "Lorsqu'on gouverne, on ne se laisse pas dominer par son ego, ses émotions et ses sentiments"

A noter que lors de sa déposition à titre de témoin devant la chambre de jugement à la CRIEF, la Directrice générale de Huawei Guinée avait indiqué que « toutes les transactions dans ce projet d’achat d’équipements avaient eu lieu entre la Banque chinoise Exim Bank et Huawei ». D’autres témoins comme l’ex Directeur général de la Sotelgui sont tout de même attendus au cours des prochaines audiences.

 

Abdourahmane Pilimini Diallo pour siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...