Sélectionné pour vous :  Conférence des chefs d’État membres de l’OMVS : « Le retour de la Guinée au sein de l’organisation a été l’un des faits marquants » (Présidence sénégalaise)

Aliou Bah invite Doumbouya à une prise de conscience : « Alpha Condé fait partie des Guinéens les plus malheureux »

Aux yeux de bon nombre d’acteurs sociopolitiques guinéens, l’espoir suscité lors du coup d’État du 5 septembre 2021 s’est transformé aujourd’hui en désillusion. A en croire ces derniers notamment le président du Mouvement Démocratique libéral (MoDel), le chef de la junte guinéenne et son entourage ont emprunté un chemin contraire à leurs engagements de départ. Aliou Bah puisque c’est de lui qu’il s’agit, estime que le Général Mamadi Doumbouya n’a pas tiré les leçons des erreurs du passé.

Dans un franc-parler, le politique a invité l’homme du 5 septembre à une prise de conscience : « Quelle que soit la religion dans laquelle nous sommes, il y a des choses que Dieu peut tolérer et attendre le rendez dernier. Mais il y a des choses, Il te fait payer ça ici surtout ce que tu fais à ton prochain. Nos dirigeants sont méchants, ils savent ce qui est bon pour eux et pour leurs familles, mais ils privent ça aux enfants des autres étant donné que ça appartient à tout le monde. Tu ne peux pas faire ça et bien terminer ta vie. A un moment donné, Alpha Condé et ses amis tapaient sur la table, qu’est-ce qu’on n’a pas entendu ici ? Aujourd’hui, ils sont où ? A son âge là, il est en exil dans un pays qu’il n’a jamais connu. Je ne garantis pas qu’il est heureux là-bas, il fait partie des Guinéens les plus malheureux. Les Damaro (ancien président de l’Assemblée nationale, ndlr) et autres qui nous insultaient matin, midi et soir, qui disaient qu’il faut prendre des armes pour aller chez les jeunes, aujourd’hui ils sont dans une situation lamentable. Si avoir le pouvoir et l’argent, si c’est de finir comme ça la vie, quel est le sens ? Lorsque tu penses avoir réussi matériellement ta vie, tu la finis mal, c’est que tu as été maudit. Un dirigeant qui vient pense qu’il peut écraser tout le monde parce qu’il a des armes, il sort et dispose avec des hommes, il ne tire pas le leçons. Au temps du CNDD (Conseil National pour la Démocratie et le Développement, ndlr), Dadis (ancien président du CNDD, ndlr) se promenait parfois avec des chars de combat et hélicoptères, aujourd’hui ils sont réduits avec leur petite expression avec un petit matelas dans une cellule, ça ne lui donne pas de leçon ? », s’interroge le leader du MoDel.

Sélectionné pour vous :  Déficit budgétaire : la Guinée est endettée à hauteur de 64 000 milliards GNF

 

Mohamed Lamine Souaré pour Siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...