Sélectionné pour vous :  Flambée du prix de l'oignon en Guinée: le ministre des Finances annonce des inspections dans les marchés

Alliances politiques lors de la présidentielle de 2010 en Guinée : voici pourquoi Lounceny Fall avait zappé Dalein pour Alpha Condé 

On en sait désormais un peu plus sur les raisons qui ont amené François Lounceny Fall, président de l’union nationale des patriotes de Guinée, à rejoindre le RPG Arc-en-ciel lors du deuxième tour de la présidentielle de 2010. Invité de l’AG Fouti-Lafidi ce dimanche, 12 mai 2024, l’ancien Premier ministre guinéen a révélé des détails sur les raisons de son alliance avec Alpha Condé.

Le choix de François Lounceny Fall de soutenir la candidature d’Alpha Condé au deuxième tour du scrutin présidentiel de 2010 n’est pas fortuit. A l’en croire, cela a été possible grâce à une longue et fatidique démarche du candidat du RPG Arc-en-ciel.

« Cellou Dalein est un condisciple, nous avons fait l’école supérieure d’administration ensemble. Moi, je faisais le Droit et lui la compatibilité. On était très amis, on jouait la belote ensemble. Cellou était un excellent joueur de belote et moi j’adore la belote. On jouait beaucoup la belote ensemble. C’est ainsi que nous avons tissé des relations d’amitié. Au moment où nous allions aux élections en 2010, moi je n’avais pas de bonnes relations avec Alpha. Je m’étais éloigné de lui pour plusieurs raisons. Nous avons été candidats et il n’a pas apprécié que je sois candidat contre lui parce qu’il nous considérait comme des candidats de la haute Guinée, Kouyaté, Saran Daraba, Diawara, Ousmane Kaba et moi-même. Nous étions 5 de la haute Guinée et nous étions candidats. Il a considéré que nous étions là pour l’empêcher de prendre des votes en haute Guinée. Il faut dire qu’à cette époque-là, il dominait la haute Guinée. Toute la haute Guinée avait choisi Alpha. Dans ma propre famille, ma maman était du RPG. Ma maman était Alpha et les gens de la haute Guinée m’avaient dit à l’époque: nous t’aimons bien, tu es de Kankan, tu as fait beaucoup de choses ici, nous sommes très fiers de toi, mais nous avons donné notre voix à Alpha, c’est fini », a expliqué Lounceny Fall.

A en croire le président de l’union nationale des patriotes de Guinée, l’ancien président guinéen, Alpha Condé avait fait flèche de tout bois pour le convaincre de rejoindre son camp pour le deuxième tour du scrutin.

« Le jour où on avait donné les résultats vendredi soir, la nuit je crois, le matin à 6 heures, Alpha m’a appelé. Il a dit: Fall, il faut qu’on se voit, le moment est grave. Mais, je ne voulais pas le voir. Et le matin, j’ai appelé Sidya avec qui j’avais de très bonnes relations, Kouyaté aussi. J’étais beaucoup plus proche de Sidya Touré, au point de vue idéologie. On s’est réunis à trois, on a regardé le panorama. On n’a pas pu faire un choix entre Alpha et Cellou. Les uns n’étaient pas pour Cellou, d’autres n’étaient pas pour Alpha. Alpha avait une très mauvaise relation avec Kouyaté. Sidya se méfiait de lui et les deux n’étaient pas non plus en faveur de Cellou Dalein. Et moi, je leur ai dit qu’on va se mettre d’accord tous les trois. Étant donné que nous sommes des anciens Premiers ministres, je souhaiterais que nous puissions-nous entendre pour choisir un candidat parmi les deux. Ils ont accepté, on s’est séparés et moi j’ai appelé Cellou Dalein. J’ai dit mon cher ami je te félicite. Hier soir, tu as fait un bon score, je te félicite. Je lui ai dit que nous venions de nous réunir avec Sidya et Kouyaté, mais nous n’avons pas pris de décision. Et moi, j’ai demandé aux deux autres que nous puissions nous entendre pour apporter notre soutien à un de vous deux. Il a dit ah oui, c’est très bien. Depuis ce jour, Cellou n’est plus revenu vers moi. Pendant ce temps, Alpha continuait à me faire la cour. Il venait voir ma mère, il m’appelait presque tous les jours. Je l’ai fui, je suis allé à Kankan, je suis revenu. Je m’étais pas réellement décidé à aller avec lui, mais je ne pouvais pas forcer la porte de Cellou pour aller chez lui. J’avais quand même cette question de dignité. On est restés comme ça, Alpha a continué, finalement ma mère a beaucoup pesé. Pour ceux qui me connaissent, ils savent que j’avais un respect religieux pour ma mère et qu’elle avait une ascendance terrible sur moi. Comme Cellou n’est pas venu vers nous, alors je suis allé vers Alpha. C’est pourquoi, je n’ai pas soutenu Cellou », a fait s’avoir l’ancien ministre des Affaires Étrangères.

Sélectionné pour vous :  Agriculture : le ministre Nagnalen annonce la baisse du prix de l'igname en fin septembre en Guinée

 

Ibrahima CAMARA pour siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...