Sélectionné pour vous :  Siguiri : un quinquagénaire se donne la m0rt par pendais0n, à Bouré balato

Des enseignants contractuels toujours pas enrôlés ? « Ça reste 150 à la rigueur », selon Moussa Doré 

Sauf changement de dernière minute, mais les tests pratiques en situation de classe pour les enseignants contractuels devant intégrer la fonction publique devraient démarrer ce 13 mai 2024. Ce, après l’opération d’enrôlement. Cependant, il existe un autre problème. Dans les rangs de ces enseignants contractuels, plus d’une centaine ne se sont pas encore enrôlés. Selon nos informations, ils oublié les mots de passe de leurs différents comptes créés à cet effet.

Ils sont environ 150 enseignants contractuels qui se trouvent dans cette situation, selon Moussa Doré, président du collectif des professionnels de l’éducation. Que faut-il faire pour trouver solution à leur problème ? Rien de concret n’est d’abord obtenu auprès des autorités en charge du travail et de la fonction publique, mais le cas a été remonté et les négociations sont en cours dans le but de pouvoir créer de nouveaux comptes pour ceux-ci afin qu’ils soient tous enrôlés, indique Moussa Doré.

« Malheureusement, on a des problèmes par rapport à ça. Personnellement, j’ai des collègues qui sont concernés. Mais on a fait la liste et on a déposé pour qu’ils soient pris en compte, c’est-à-dire qu’on leur donne de nouveaux numéros. Parce que les numéros qu’ils avaient utilisés, malheureusement, celui qui a créé leurs comptes n’a pas pu bien le faire et finalement ils ont oublié les mots de passe. On a plaidé auprès de l’Etat pour que ces gens soient pourvus de nouveaux numéros afin qu’ils puissent s’enrôler et la négociation est en cours, nous pensons que les jours à venir venir, nous allons trouver une solution. Ils étaient au nombre de 213 au départ, mais maintenant là il y a eu certains parmi eux qui se sont enrôlés et je crois que ça reste 150 à la rigueur. Ils ont dit qu’ils vont voir le technicien, celui du FUGAS qui est habilité à le faire et qui doit dire techniquement s’il y a une autre possibilité de trouver des nouveaux numéros et on nous tiendra informer pour que ces personnes puissent s’enrôler », a-t-il fait savoir au micro de Siaminfos.com.

Sélectionné pour vous :  Guinée, c'est parti pour l’estampillage, l’étiquetage et la traçabilité des produits

 

Cheick Fantamadi pour Siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...