Sélectionné pour vous :  Ismaël Condé s'en prend au parti de Sékou Touré : "Ce PDG-RDA n'obéit qu'à l'idéologie de la recherche de la place et de l'argent"

Alseny Farinta : « Je tiens à encourager énergiquement la CRIEF à aller au bout dans les dossiers de corruption aggravée contre Messieurs Moussa Magassouba, Yakouba Kourouma et Amadou Doumbouya » (Déclaration)

Conakry, le 15 mars 2024, suite à la communication du procureur spécial de la Cour de répression des infractions économiques et financières (CRIEF), Monsieur Aly Touré en date du 13 mars 2024 sur les dénonciations et faisceaux de preuve contre l’ancien ministre des Mines et de la Géologie, Monsieur Moussa Magassouba et son Conseiller Économique et Fiscal, Monsieur Yakouba Kourouma pour un montant près de 20 milliards de franc guinéen ainsi que le Directeur Général de la Société Nationale des Pétroles (SONAP), Monsieur Amadou Doumbouya pour un montant près de 14 milliards de franc guinéen, je salue la démarche entreprise par le procureur spécial par rapport aux faits pour lesquels je poursuis les personnes susmentionnées.

Je tiens à encourager énergiquement la Cour de répression des infractions économiques et financières à aller au bout de ses prérogatives conformément à l’ordonnance N°2021/0008/PRG/CNRD/SGG portant amendement de l’ordonnance N°2021/0007/PRG/CNRD/SGG en date du 02 décembre 2021 relative à ladite Cour Spéciale. Le procureur spécial étant le représentant de la société guinéenne et doté des pouvoirs de poursuite sans être saisi par une plainte ou une dénonciation, je l’exhorte à agir de manière à répondre aux attentes majeures de la population Guinéenne en matière de lutte contre les crimes économiques, financiers et toutes autres malversations financières du ressort de ses compétences dans notre Patrie..

Je veux de toutes mes forces que le système judiciaire mette fin à l’impunité et à l’arbitraire croissantes au sein de l’administration publique guinéenne. À défaut, comme le dit Monsieur François Valériane, Président de Transparency International « La corruption continuera de prospérer jusqu’à ce que les systèmes judiciaires soient en mesure de punir les actes répréhensibles et de contrôler les gouvernements. Lorsque la justice est achetée ou politiquement entravée, ce sont les gens qui en souffrent. Les dirigeants devraient investir pleinement dans les institutions qui respectent la loi et lutter contre la corruption et garantir leur indépendance. Il est temps de mettre fin à l’impunité pour la corruption ».

Sélectionné pour vous :  Ismaël Condé s'en prend au parti de Sékou Touré : "Ce PDG-RDA n'obéit qu'à l'idéologie de la recherche de la place et de l'argent"

Par conséquent, en tant que citoyen attaché à la moralisation des affaires publiques, la transparence budgétaire et la redevabilité, dès à présent, j’observe avec intérêt la suite de la procédure dans le cadre du suivi et du contrôle citoyen de l’action publique.

Gouvernants, rendez-nous compte!

 

Alseny Farinta CAMARA, responsable à l’organisation du FNDC (Front National pour la Défense de la Constitution), Acteur de la Société Civile Guinéenne Tél: +224 620 488477; Gmail: alsenyfarinta@gmail.com; @fareinta

Laisser une réponse
Share to...