Sélectionné pour vous :  Brouillage des ondes des médias en Guinée : l'URTELGUI annonce des actions d'envergure contre le gouvernement 

Dénonciation à la CRIEF contre l’ex ministre des Mines, le DG de la SONAP et cie : les procédures suivent leur cours normal, la chambre d’instruction saisie (procureur)

Le procureur spécial près la Cour de Répression des Infractions Économiques et Financières (CRIEF) a apporté des précisions ce mercredi, 13 mars 2024 sur la situation des dénonciations pour des soupçons de détournement, de corruption et enrichissement illicite portées par un citoyen contre l’ancien ministre des Mines, un des ses conseillers et le Directeur général de la SONAP.

A en croire le procureur Aly Touré, toutes ces deux procédures suivent leur cours normal devant cette juridiction chargée de lutter contre les crimes économiques et financiers.

« Ce ne sont pas des plaintes mais des dénonciation et je confirme que j’ai reçu à mon parquet. Moi je travaille en équipe avec tout mes substitut, dès que j’ai vu dans mon parapheur je les ai informé et on s’est réuni. Nous avons analyser les deux dénonciations et j’ai cru devoir saisir des entités pour des enquêtes préalables parce que ce ne sont que des dénonciations, il fallait que j’ai des pièces probantes pour engager mes poursuites. Comme nous sommes en partenariat avec l’agence de lutte contre la corruption, j’ai saisi cette entité et le secrétaire exécutif m’a fait savoir qu’ils sont aussi saisis de ces situations », a-t-il expliqué.

Pour le cas des cadres du ministère des Mines à savoir l’ex ministre et son conseiller, le Chef du parquet de la CRIEF a indiqué que l’Agence nationale de lutte contre la corruption lui a déjà transmis les résultats de ses investigations.

« Dans ce dossier, lorsque j’ai analysé et j’ai trouvé qu’il y a matière à poursuivre, j’ai saisi immédiatement la chambre d’instruction suivant le réquisitoire introductif en date du 27 février 2024. Actuellement, ce dossier est en train d’être instruit devant la chambre de l’instruction de la Crief », a-t-il laissé entendre.

Sélectionné pour vous :  Rencontre des enseignants contractuels avec Guillaume Hawing : "Sans les arriérés, il n'y aura pas de cours"

Quant au dossier concernant le DG de la SONAP, poursuit Aly Touré, « j’avais déjà fait un rapport préalable à l’intention du garde des sceaux… et à l’heure où je vous parle, l’Agence nationale de lutte contre la corruption est en train de finaliser son enquête pour m’envoyer les résultats à l’issue desquels je vais engager des poursuites s’il y a matière à poursuivre. Donc, on est à cette étape dans ces deux dénonciations ».

Dans sa communication, le procureur Aly Touré rassure « qu’il n’est nullement cas que ces deux procédures de dénonciations soit classées sans suite. Quand le ministère public entreprend une telle mesure, il a l’obligation d’informer celui qui a déposé ces dénonciations du classement sans suite de la dénonciation », a dit le procureur spécial près la CRIEF.

 

Abdourahmane Pilimini Diallo pour siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...