Sélectionné pour vous :  Boké: une épidémie de conjonctivite fait de nombreuses victimes dans la ville

Badra Kone quitte le conseil communal de Matam : « J’ai pris la décision de retourner vers les populations avec l’objectif de briguer la fonction de maire principal »

Dorénavant, ils sont au total 36 conseillers qui vont siéger à la municipalité de Matam. Jusqu’ici 1er adjoint au maire de ladite commune, Badra Kone a jugé nécessaire de quitter le conseil communal. À la faveur d’un point de presse qu’il a animé ce jeudi, 16 novembre 2023, dans l’enceinte de la Mairie, l’ancien secrétaire à la jeunesse de l’Union des forces républicaines (UFR) a annoncé officiellement son départ.

Dans son discours de circonstance, il a adressé un message à ses proches : « Au seuil de ce discours, je rends grâce à Dieu qui, par Sa grâce, me donne la vie, la santé, et le courage d’accomplir les missions qui s’imposent. Je tiens à exprimer ma profonde gratitude envers les citoyens de Matam, les travailleurs dévoués de la mairie, mes parents, amis, et collaborateurs. Votre soutien indéfectible a été le pilier de nos actions et la force qui a animé notre engagement au service de notre communauté. En février 2018, nous avons porté les espoirs et les ambitions de notre communauté lors des élections communales. La concrétisation de cette élection, retardée par des considérations politiques, a finalement marqué le début de notre service le 16 novembre de la même année », a-t-il rappelé avant de poursuivre :

« Notre parcours en tant qu’élus n’a pas faibli, même au cours de cette période de transition militaire depuis septembre 2021. Nous avons persévéré dans notre mission au service de la collectivité, conscients du devoir qui nous lie à nos concitoyens. Aujourd’hui, nous atteignons un moment crucial. Les cinq années de notre mandat, de novembre 2018 à novembre 2023, tirent à leur fin. C’est un moment propice à la réflexion, à la prise de conscience de la responsabilité qui incombe à tout élu local. Nous devons questionner notre légitimité à représenter les citoyens de cette circonscription », a-t-il indiqué.

Sélectionné pour vous :  Le Barreau de Guinée prend l'engagement pour la reprise du procès du 28 sept mercredi : « Les lignes ont beaucoup bougé »

Par ailleurs, l’ancien conseiller municipal a déclaré qu’il compte revenir pour servir à nouveau la commune de Matam, en tant que maire principal : « J’ai pris la décision de retourner vers les populations lors des prochaines élections, avec l’objectif de me représenter et de briguer la fonction de maire principal. Ce choix s’inscrit dans une démarche de renouvellement et d’engagement envers vous, chères citoyennes et chers citoyens. Animé par une quête absolue de redevabilité envers vous, et guidé par l’honnêteté, la sincérité, la personnalité, et la dignité, j’ai pris cette décision difficile mais nécessaire. Je ne peux plus prétendre à la fonction d’adjoint au maire. Il est temps pour de nouvelles perspectives, de nouvelles énergies, et de nouvelles idées de prendre le relais. Ce départ en tant que premier adjoint au maire prend effet aujourd’hui, le 16 novembre 2023, date anniversaire de notre installation. Mes remerciements les plus sincères à chacun d’entre vous pour votre soutien, votre confiance, et votre collaboration tout au long de cette période. Ensemble, nous avons œuvré pour le bien-être de notre communauté, et je garde en moi la fierté d’avoir été vu à vos côtés dans cette mission. Je souhaite à notre commune de Matam et à tous ses habitants une continuation prospère et harmonieuse. J’ai une confiance inébranlable que de nouvelles personnes compétentes et dévouées sauront relever les défis à venir et construire un avenir meilleur pour notre belle cité. Avec toute ma gratitude et mes meilleurs vœux pour l’avenir », a-t-il déclaré.

Après avoir prononcé son discours, Badra Kone a signé sa lettre de départ avant de la remettre au secrétaire général de la mairie de Matam.

 

Mohamed Lamine Souaré pour Siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...