Sélectionné pour vous :  Aboubacar Soumah à la junte guinéenne : « Une transition politique ne peut se réaliser de manière pacifique que par la voie consensuelle »

Cellou Baldé inquiet pour Col. Doumbouya : « Je ne veux pas le voir comme le capitaine Dadis, il y a une vie après la Présidence »

Si l’actuel chef de la junte guinéenne a été acclamé à sa prise du pouvoir le 5 septembre 2021, le colonel Mamadi Doumbouya semble ne plus conjuguer le même verbe avec certains acteurs socio-politiques non des moindres. Interrogé ce jeudi, 31 août 2023, un proche de Cellou Dalein Diallo a tenu à rappeler à l’ordre le tombeur du président déchu, Alpha Condé.

A en croire le responsable des fédérations de l’intérieur de l’Union des Forces démocratiques de Guinée (UFDG), le colonel Mamadi Doumbouya doit se remettre en cause :

« Après deux ans, le CNRD (Comité national du Rassemblement pour le Développement, ndlr) devrait faire du recul, faire l’autopsie de la situation. Pourquoi continuer à confisquer les libertés ? Pendant le régime déchu, on a assisté à beaucoup de manifestations autorisées plus ou moins encadrées qui n’ont pas du tout débordé. On a vu le FNDC (Front National pour la Défense de la Constitution, ndlr) mobiliser des millions de Guinéens dans les rues. Pourquoi on veut organiser les concerts, on veut monter les acquis du CNRD et que vous ne voulez pas que le bilan macabre de l’autre côté soit ressorti ? », s’interroge Cellou Baldé avant de poursuivre :

« Le colonel doit savoir que nous qui critiquons, nous qui n’avons pas le même regard que les pros ou esprits CNRD, nous ne sommes pas contre lui. Nous voulons plutôt qu’il réussisse parce que nous avons le souvenir de 2010. Je ne veux pas voir le colonel Doumbouya comme le capitaine Dadis. Et je ne souhaite pas que les Guinéens paient le lourd prix comme en 2010. Donc, je souhaiterai qu’il se remette en question, qu’il sache qu’il a été plébiscité, que le peuple l’a acclamé parce qu’il s’est montré en réparateur. Il doit faire en sorte que les espoirs ne soient pas totalement déçus. Il y a une vie après la Présidence », a-t-il conseillé sur les antennes de nos confrères de FIM FM.

Sélectionné pour vous :  Kindia/Baccalauréat unique session 2023 : 25 600 candidats affrontent les épreuves dans la région

 

Mohamed Lamine Souaré pour Siaminfos.com

 

 

 

 

Laisser une réponse
Share to...