Sélectionné pour vous :  Mamou: un "faux" militaire mis aux arrêts, après avoir ouvert le feu sur un policier (procureur)

Chute mortelle d’un jeune à Kaloum : l’OGDH salue la proactivité de la justice guinéenne

Il y a environ une semaine depuis qu’un jeune guinéen du nom de Ibrahima Sory Soumah, dit Sorel a chuté du 5e étage d’un immeuble à Kaloum, précisément à Sandervalia. Après une enquête de la part du Tribunal de première instance de Kaloum, 7 personnes ont été interpellées, dont quatre placées sous mandat de dépôt à la Maison centrale de Conakry. Parmi ces personnes, un Libanais qui est d’ailleurs le principal accusé dans cette chute mortelle. Les trois autres accusés sont aussi placés sous contrôle judiciaire. Une action de la justice guinéenne saluée à sa juste valeur par l’Organisation guinéenne pour la défense des droits de l’homme et du citoyen (OGDH).

D’entrée, le président de l’OGDH que nous avons interrogé ce jeudi, 13 avril, 2023, a regretté ce drame. Selon Souleymane Bah, propulser un être humain du haut d’un immeuble, est difficile à digérer.

<< Partout où on fait souffrir un homme, à plus forte raison partout où on tue un homme, c’est très regrettable, c’est des actes difficiles à digérer, c’est des actes à repousser. Nous regrettons cet état de fait. En matière de droit de l’homme, la nationalité ne nous intéresse pas, c’est la personne humaine qui nous intéresse. Donc qu’il soit Libanais, Sénégalais, Ivoirien, Guinéen ou autre, c’est une âme humaine. Si on viole ce droit, la justice guinéenne a l’obligation de mener des enquêtes jusqu’à ce que les vrais auteurs soient dénichés >>, a indiqué ce défenseur des droits de l’homme, qui salue la proactivité de la justice guinéenne dans cette affaire.

Sélectionné pour vous :  Reprofilage des voiries à Kankan : une vaste opération de déguerpissement lancée par les autorités

<< L’OGDH ne peut que saluer cette action prise par la justice. C’est de ça que nous attendons de notre justice. C’est-à-dire que lorsqu’il y a violation des droits de l’homme, la justice se lève et qu’elle mène des enquêtes pour élucider les choses et punir les auteurs, c’est ce que nous attendons de notre justice. Donc nous apprécions à sa juste valeur l’action entreprise par la justice >>, s’exclame le doyen Souleymane Bah.

Selon nos informations, le procès des présumés assassins du jeune Ibrahima Sory Soumah sera programmé très bientôt.

Cheick Fantamadi pour siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...