Sélectionné pour vous :  Kankan : un présumé voleur de moto trouve la mort en tentant de fuir

Oyé Guilavogui déverse sa colère sur la CRIEF : « Depuis quelques temps, je doute de l’impartialité de cette Cour »

Comme ses avocats, l’ancien ministre Oyé Guilavogui est en colère contre la Chambre de jugement de la Cour de Répression des Infractions Économiques et Financières (CRIEF) en charge de son dossier. Il reproche au juge Alhassane Mabinty Camara et ses conseillers de prendre position.

A la suite du retrait de ses avocats, l’ex ministre Oyé Guilavogui se dit dans l’incapacité de poursuivre le procès, car dit-il, il a un doute sur l’impartialité de la Cour dans le dossier ministère public et l’État guinéen contre sa personne.

« J’avoue que depuis quelques temps, je doute de l’impartialité de cette Cour. C’est pourquoi je n’ai rien d’autre choses à dire. Je m’en remets à la volonté divine, au jugement de Dieu. Je n’ai pas de conseils à ma possession. Vous faites ce que vous voulez. Pour l’instant, je suis dans l’incapacité sauf qu’on me l’oblige à poursuivre ce procès parce que je doute déjà de l’impartialité de la Cour », a-t-il déclaré à la barre.

En réplique, le président de la Cour, le juge Alhassane Mabinty Camara a fait savoir au prévenu qu’il a le droit d’entreprendre des démarches de récusation de la composition de la Cour. Mais le procès va bel et bien continuer avec des avocats commis d’office si l’ex ministre ne souhaite pas en chercher d’autres.

Après avoir entendu le parquet et la partie civile, le Cour a renvoyé l’affaire jusqu’au 28 juin prochain pour la suite des débats.

 

Depuis la CRIEF, Abdourahmane Pilimini Diallo pour siaminfos.com

Sélectionné pour vous :  Sommet Saoudi-Afrique : Colonel Mamadi Doumbouya quitte Conakry ce jeudi, pendant que colonel Pivi est activement recherché
Laisser une réponse
Share to...