Sélectionné pour vous :  Faranah : tenu de l'Atelier d'appui du dialogue communautaire de la promotion de la résolution 1325 sur la protection des droits des femmes

Kankan : un présumé bandit mis aux arrêts, le second abattu par des hommes en uniforme 

Pendant que les autorités multiplient les actions sur le terrain en procédant à l’interpellation des présumés bandits et trafiquants de drogue, des malfrats continuent leurs opérations à travers la ville. Il n’y a pas longtemps, deux présumés bandits et six trafiquants de chanvre indien dont deux femmes, ont été présentés à la presse par les autorités. En procédant à cette présentation, les dirigeants estimaient avoir fait un grand pas dans la lutte contre l’insécurité qui gangrène la commune urbaine de Kankan. Sauf que des malfrats ne tarderont pas à répliquer en effectuant une nouvelle attaque à main armée ce mercredi, 17 avril 2024 au quartier Kabada, plus précisément au rond-point Kefina. L’attaque a fait un mort et une importante somme d’argent a été emportée, a-t-on appris.

Cette fois-ci, les forces de défense et de sécurité ne se sont pas laissées faire, les militaires sont parvenus à mettre la main sur un présumé bandit avant de tirer sur le troisième. L’information a été confirmée par le préfet de Kankan lors de son passage dans une émission de talk-show diffusée chez nos confrères de Djoma Média Kankan.

Après plusieurs heures de course et d’échanges de tirs, c’est à Dalala, un village relevant de la sous-préfecture de Karifamoriah que ces deux bandits ont été mis aux arrêts. Au cours des échanges de tirs avec les agents de sécurité, un des assaillants a été tué, un autre arrêté. Mais quant au troisième, il reste introuvable :

« Je suis très peiné cette nuit après la disparition d’un de mes citoyens tiré à bout portant par les bandits cette journée. Deux des trois bandits qui ont perpétré l’attaque d’aujourd’hui sont déjà arrêtés. L’un a été tué par la foule et l’autre est déjà entre les mains des agents de sécurité et de défense. Quand on constate ces derniers temps, les principales victimes demeurent les kiosques de transfert d’argent, notamment les boutiques Orange Money. Il faut que les tenanciers de ces endroits d’argent sachent que l’argent doit être gardé dans un endroit hors de vue. Il doit être gardé loin des regards. Et demain, nous aurons une rencontre importante avec tous les travailleurs des kiosques Orange Money. Nous allons discuter ensemble des stratégies pour sécuriser ces endroits. Il y a des milliardaires à Kankan mais jamais inquiétés, il faut alors aborder ce sujet et annoncer les dispositions à prendre. On n’accuse personne pour l’instant, mais il est possible que les planifications soient internes. On a arrêté des gens comme ça à Conakry. Demain, nous aborderons tout cela et nous trouverons ensemble des solutions palliatives », promet le contrôleur général Kandia Mara.

Sélectionné pour vous :  Manque d'électricité au CMC de Matam : des médecins obligés d'utiliser des téléphones la nuit pour soigner les patients (source)

Il faut rappeler que cette réaction des forces de sécurité et de défense va certainement éviter une manifestation de la population qui se pointait à l’horizon.

 

Kankan, Pathé Sangaré pour Siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...