Sélectionné pour vous :  Labé : un stagiaire de l'EDG meurt électrocuté dans une sous-station, à Pounthioun

Promulgation de la loi portant statut particulier de l’enseignement supérieur: la grande satisfaction du SG du SNAESURS

Après son adoption au mois de juillet dernier par des conseillers nationaux de la transition, la loi portant statut particulier de l’enseignement supérieur a été promulguée lundi par le président de la transition. Ce, suite à un décret pris à cet effet. Une action qui réjouit les enseignants du supérieur, selon le secrétaire général du syndicat national autonome de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique (SNAESURS).

Cette loi portant statut particulier de l’enseignement supérieur vise tout d’abord à améliorer les conditions de vie et de travail des enseignants du supérieur. L’un des avantages est que ces enseignants vont quitter le niveau de l’EPA pour se retrouver au niveau scientifique et culturel. Ce qui s’avère une grande avancée, selon Lansana Yansané, secrétaire général du SNAESURS.

« Nos impressions sont la satisfaction, la réjouissance. Comme vous le savez, depuis très longtemps, on a bataillé dur autour de ce statut particulier. Et grâce à l’aide de notre ministre Dre Diaka Sidibé, tout a été mis en œuvre pour obtenir ce statut particulier. On avait même lancé la grève pour venir en appoint afin que le CNT se prononce sur cette loi. C’est ce qui a été fait. Heureusement, il restait maintenant la promulgation. Puisque c’est fait, on ne peut que remercier le président de la République et Dre Diaka Sidibé qui n’a ménagé aucun effort pour l’obtention de ce statut particulier », a-t-il félicité avant de nous faire savoir que les enseignants du supérieur ont appris la promulgation de cette loi par le président de la transition avec satisfaction.

Sélectionné pour vous :  Cas Cellou, Sidya et cie : « Ces leaders parlent régulièrement avec le président Doumbouya...», déclare Ousmane Gaoual

« Les enseignants du supérieur ne font que se réjouir, ils sont très contents puisque tout le monde n’attendait que ce statut particulier, surtout qu’il soit mis en application. Donc à partir du moment où le président a promulgué, rien ne reste maintenant, c’est de commencer à appliquer et obtenir ce qui est de droit aux enseignants du supérieur », a lancé le syndicaliste.

 

Cheick Fantamadi pour Siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...