Sélectionné pour vous :  Vers le congrès électif du comité exécutif de la Féguifoot : le ministre guinéen des Sports met en garde le CONOR

Arrestation d’Alpha Bayo à Conakry : le coordinateur de l’antenne régionale de la MAOG à Mamou en colère

Visiblement, le bras de fer entre la junte militaire au pouvoir et les acteurs sociopolitiques du pays est loin de connaître son épilogue. L’arrestation du coordinateur national de la maison des associations et ONG de Guinée par les éléments des forces spéciales à Conakry, vendredi, 22 mars 2024, en est une illustration palpable.

Aux dires du premier responsable de l’antenne régionale de la MAOG à Mamou, cette attitude du CNRD est une privation des droits les plus élémentaires des citoyens en Guinée : « Nous sommes vraiment étonnés de l’entendre. Puisqu’il (Alpha Bayo) a été arrêté à Kaloum par les forces spéciales. Donc, c’est quelque chose que nous déplorons. Et c’est très dommage ! Aujourd’hui, en Guinée, nous n’avons plus le droit de parler, parce que tout simplement nous  sommes privés de nos droits. Personnellement, tout ce que nous demandons aux autorités, c’est de revoir la situation le plus vite que possible et de libérer Alpha Bayo sans condition », a exigé Mamadou Oury Sow.

Selon le coordinateur régional de la Maison des associations et ONG de Guinée à Mamou, des démarches sont en cours à l’interne afin de passer à la vitesse supérieure si toute fois leur leader ne recouvre pas sa liberté : « Les démarches sont très simples. Puisque depuis hier jusque-là, nous sommes en entretien. Nous voudrions juste interpeller les autorités à tous les niveaux, qu’on sache que c’est pas Alpha Bayo qu’elles ont déjà arrêté. Mais elles (autorités) ont arrêté la jeunesse,  elles ont arrêté la société civile. Quand Alpha Bayo parlait, il le faisait au nom de la société civile. Donc, c’est de revoir la situation, puisqu’aujourd’hui de Conakry à Yomou tout le monde se pose la question pourquoi Alpha Bayo a été arrêté ? Nous comptons réagir. D’accord, nous allons faire des écrits en demandant aux autorités de libérer le coordinateur national de la MAOG sans condition. Et après cela, il y a des démarches à faire que je me réserve d’ailleurs de divulguer ici pour le moment », nous-a-t-il confié.

Sélectionné pour vous :  Oyé Béavogui réagit à sa "suspension" au PDG-RDA : "Je reste et demeure Secrétaire Général par intérim du Parti"

 

Mamou, Saidou Kourouma pour Siaminfo.com

Laisser une réponse
Share to...