Sélectionné pour vous :  Guinée : la M2DH lance le projet de monitoring citoyen des activités du chronogramme de la transition 

Dalein voit un montage sur l’annonce du putsch manqué contre le Col. Doumbouya : « Il ne manquait plus que l’ardoise sur laquelle… »

L’annonce du Coup d’État manqué contre le président de la transition, le Colonel Mamadi Doumbouya par les autorités est diversement commentée au sein de l’opinion nationale. Si certains croient à cette information, d’autres voient plutôt un simple montage pour faire occuper l’opinion.

Comme la plupart des guinéens, Cellou Dalein Diallo, président de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG) en exil depuis plus d’un an pense que c’est les pratiques du premier régime qui resurgissent.

« En 1970, 71 et 72, moi j’étais encore à l’université. J’ai vu ces jeunes femmes, ces dames, ces militaires reconnaître avoir comploté et sollicité l’indulgence du président, de le remercier pour sa clémence, ça m’a rappelé. Il ne manquait plus que l’ardoise sur laquelle était inscrit leurs noms », a-t-il déclaré sur RFI.

Par ailleurs, Cellou Dalein Diallo dénonce vigoureusement la restriction de l’internet et les brouillages dont sont victimes les radios et télévisions du pays.

« Je pense qu’on est en train d’assassiner la liberté de la presse. Je vois ce qui se passe. On a coupé l’internet, on a coupé les principales radios », a déploré le président de l’UFDG.

 

Abdourahmane Pilimini Diallo pour siaminfos.com

Sélectionné pour vous :  Labé : un apprenti maçon accusé d'avoir violé une fille de sept ans, à Fafabhé
Laisser une réponse
Share to...