Sélectionné pour vous :  Installation des délégations spéciales : "On est en train de mettre en place tous les dispositifs pour confisquer le pouvoir" ( Édouard Zoutomou)

Présentation du PLFI 2024 au CNT: les dépenses passent de 37 249,45 Mds à 38 030.22 Mds pour 2024 soit une augmentation de 780.77 Mds

Les conseillers nationaux de la transition ont procédé ce vendredi, 22 décembre 2023, à la tenue d’une session plénière autour de la loi de finances initiale 2024. Cette session à l’hémicycle du palais du peuple, a connu l présence du Premier ministre Dr Bernard Goumou, le ministre du Budget, celui de l’Économie et des Finances, aussi que d’autres membres du gouvernement. Sous la présidence du président du conseil national de la transition, l’opportunité a été offerte à Dr Lancinet Condé de présenter la LFI 2024 dont les recettes et les dépenses ont connu une bonne augmentation.

Au titre de recettes, selon le ministre du budget, « les prévisions sont estimées à 30 388,58 Mds contre 29 029,32 Mds dans la Loi de Finances Rectificative (LFR) 2023, soit une augmentation de 1 359.26 Mds (+4,68%). Par rapport aux prévisions en loi de finances initiale de 2023, cet accroissement se situe à 8,9%. Cette prévision de recettes se décompose en budget général pour 29 339.94 et en budget d’affectation spéciale (BAS) pour 1 048,64 Mds », a fait savoir Dr Lancinet Condé.

Concernant les dépenses, elles passent de 37 249,45 Mds en Loi de Finances Rectificative 2023 à 38 030.22 Mds en 2024, soit une augmentation de 780.77 Mds (+2.10%), Rapportées au PIB, poursuit le ministre.

« Les dépenses s’établissent à 18.72% et s’inscrivent dans la recherche d’une plus grande efficacité dans la gestion axée sur les résultats, afin d’assurer un service public de qualité. Les dépenses du budget général augmentent de 929,28 Mds par rapport à la LFR 2023 tandis que les charges des budgets d’affectation spéciale enregistrent une baisse de 12,41% par rapport à celles de la LFR 2023, due aux BAS FCE ».

Sélectionné pour vous :  Kankan : La Ligue Islamique régionale sanctionne sévèrement Karamo Solo de Nourdine Islam

« Les dépenses budgétaires par grande nature économique se décomposent en :
Budget Général
Les charges financières de la dette se chiffrent à 1 406.23 Mds. Soit un accroissement de 343,03 Mds (+32,26%) par rapport à la LFR 2023. Cette hausse s’explique principalement par la prise en compte des échéances des émissions d’obligation du trésor de 2022 et 2023>>, présente Dr. Lancinet Condé aux conseillers nationaux.

Cheick Fantamadi pour Siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...