Sélectionné pour vous :  Guinée : une étude révèle des facteurs qui influencent négativement l'engagement des femmes en politique (enquête du CERF et de l'ACET)

Des détenus décédés suite à une forte chaleur à Coyah : l’OGDH exige l’ouverture des enquêtes pour…

Dans la nuit du dimanche, trois détenus ont perdu la vie dans les locaux disciplinaires de la préfecture de Coyah. Selon la secrétaire générale du ministère de la Justice et des droits de l’homme s’est rendue sur les lieux pour toucher du doigt les réalités. Selon ses explications, c’est la canicule et l’exiguïté des cellules seraient à la base de ces événements malheureux.

Interrogé sur la question par un de nos reporters, Alseny Sall, Chargé de communication de l’organisation guinéenne de défense des droits de l’homme et du citoyen (OGDH ) a dénoncé les conditions dans lesquelles ces personnes en conflit avec la loi sont détenues à Coyah.

« C’est avec beaucoup de peine que nous avons appris cette nouvelle du décès de trois détenus à Coyah qui résulterait de leurs conditions carcérales inappropriées et de la chaleur qui prévaut actuellement dans notre pays. Nous rappelons que le fait d’être privé de sa liberté d’aller et venir ne devrait pas empiéter sur la jouissance des autres droits fondamentaux des citoyens notamment le droit à la vie, le droit à la santé, le droit à la nourriture, le droit à la protection et le droit à des conditions carcérales décentes. Ce, en vertu du principe de l’interdépendance des droits de l’homme. Et l’État à l’obligation de créer les conditions pour que cela se concrétise conformément à ses engagements internationaux en matière des droits de l’homme », indique Alseny Sall.

Par ailleurs, l’organisation guinéenne de défense des droits de l’homme et du citoyen demande aux autorités d’ouvrir des enquêtes pour situer les responsabilités.

Sélectionné pour vous :  Matchs amicaux du Syli: ce qui a manqué dans le jeu de l'équipe guinéenne, selon le consultant Thierno Saïdou Diakité

« Nous demandons aux autorités de mener des enquêtes approfondies pour situer les responsabilités sur cet événement malheureux. Nous pensons également que de telles situations devraient interpeller nos autorités à se pencher sur le fonctionnement de notre chaîne pénale, notamment le système pénitentiaire qui est confronté à pas mal de problèmes depuis un certain temps », a conclu notre interlocuteur.

 

Ibrahima CAMARA pour siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...