Sélectionné pour vous :  CRIEF : Souleymane Traoré, ex DG du FER condamné à 18 mois de prison dont 11 assortis de sursis et au paiement d'un milliard gnf d'amende

Conakry : La vente du gazoil effective dans certaines stations avec la surveillance de la gendarmerie 

Après deux jours de fermeture suite à l’incendie du dépôt d’hydrocarbures à Kaloum, les stations-service ont partiellement repris le travail ce mercredi, 20 décembre 2023 à Conakry. Mais comme annoncé par les autorités à travers la cellule de crise mise en place, c’est seulement le gazoil qui est vendu dans toutes les stations que nous avons visitées.

Sur les six stations-service que nous avons visitées à Ratoma, cinq ont effectivement repris la vente du gazoil. Cette vente se déroule sous l’oeil vigilant des services de sécurité, notamment la gendarmerie pour éviter toute vente de l’essence.

Interrogé, les pompistes qui ont accepté de se confier à notre micro et hors micro nous ont fait comprendre que les consignes des autorités sont effectivement respectées. C’est le cas de Karamba Camara, pompiste à la station Simbaya 2 de Cosa.

« Aujourd’hui, l’engouement est peu. Il n’y a pas beaucoup de véhicules parce que c’est une ouverture partielle comme les autorités. Ceux qui ont des véhicules de gazoil, c’est ceux-là que nous sommes en train de servir parce qu’ils ont dit de vendre seulement le gazoil. On reçoit beaucoup de véhicules et des motos qui demandent de l’essence, mais aujourd’hui on ne vend pas de l’essence, ils n’ont qu’à patienter. Ce que l’État a dit, nous on comprend mais les clients ne comprennent pas ça. On demande aux clients de patienter », a-t-il invité.

Cette situation met les conducteurs de taxi moto dans une situation difficile. Ils n’arrivent pas à avoir du carburant, car la vente de l’essence n’est pas autorisée. Fally Camara, conducteur de taxi moto déplore cette décision de l’État.

Sélectionné pour vous :  Ange Gabriel Haba du CNOSC sur le bilan du CNRD : "Ce que je regrette beaucoup, c'est..."

« Pour moi, l’État n’a pas bien fait ce qui se doit, parce qu’ils ne devraient pas autoriser pour le gazoil et l’essence parce qu’il y a un peu d’essence dans les stations. Donc, ils ne peuvent pas ouvrir pour le gazoil comme ça et laisser pour l’essence. Vraiment, ça joue sur nous. On demande à l’État de nous aider d’avoir l’essence nous aussi, dire aux gens dans les stations de nous servir l’essence parce qu’il n’y a pas d’autre travail. Si on ne sors pas, on ne va pas manger. L’État n’a qu’à nous aider », a sollicité le jeune conducteur de taxi moto.

Reste à savoir si les autorités prendront d’autres mesures dans les jours à venir pour autoriser également la vente de l’essence dans les stations-service pour soulager les populations.

 

Abdourahmane Pilimini Diallo pour siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...