Sélectionné pour vous :  Vers la reprise des manifestations de rue par les Forces Vives? "Ce qui est sûr, nous allons reprendre nos réunions et suite à cela, nous allons..."

Dialogue inter guinéen : le groupe des facilitatrices remet le rapport au colonel Mamadi Doumbouya

Le palais Mohamed V a servi de cadre vendredi, 8 décembre 2023, à la cérémonie de remise officielle du rapport sur le dialogue « inclusif » inter guinéen.

L’événement a connu la participation de plusieurs coalitions politiques, des organisations de la société, du corps diplomatique, mais également des sages et des religieux.

L’occasion a été mise à profit pour revenir sur le travail abattu ces derniers mois par le groupe des facilitatrices :
« Après la diffusion d’un documentaire récapitulant le processus de mise en place du cadre de dialogue inclusif inter-guinéen à l’attention des participants, Dr Makalé Traoré, la principale facilitatrice, au nom de ses deux co-facilitatrices, Aïcha Bah et Guilao Josephine Leno, a prononcé le discours officiel de remise du rapport au chef de l’État. Dans son allocution, Dr Makalé Traoré a souligné que la décision du Président de la Transition, le Colonel Mamadi DOUMBOUYA, d’instaurer un Cadre de Dialogue Inclusif et Inter-guinéen représente une étape cruciale dans le retour à l’ordre constitutionnel. Selon la porte-parole des facilitatrices du cadre de dialogue inclusif inter-guinéen, cette initiative répond à une demande insistante et persistante du peuple de Guinée, des acteurs sociopolitiques et des partenaires de la Guinée, visant à donner l’opportunité à chaque entité d’exprimer ses préoccupations en vue de les résoudre pour le bien-être de tous les Guinéens », rapporte le service de communication de la Présidence guinéenne avant de poursuivre :

« D’intenses efforts de terrain menés par les trois facilitatrices ont permis, selon la porte-parole Dr Makalé Traoré, d’obtenir des avancées significatives. Cela inclut soixante-quatorze (74) jours de contacts, de consultations et de prise en compte des préoccupations des acteurs sociopolitiques, ainsi que vingt-six (26) jours de débats, se déroulant dans une atmosphère de convivialité marquée par des échanges passionnés, parfois des disputes voire des contestations. Ces discussions ont impliqué deux-cent quarante-deux (242) représentants des parties prenantes, treize (13) représentants du Gouvernement et du CNRD, treize (13) personnes ressources, vingt (20) observateurs, ainsi que seize (16) membres de l’équipe d’appui. Cette offensive des facilitatrices du cadre de dialogue inclusif inter-guinéen a réussi à ramener une des quatre (4) coalitions du Quatuor à la table des négociations. Il s’agit de la Convergence pour la Renaissance Démocratique en Guinée (CORED) dirigée par Elhadj Mamadou Sylla. Les trois (3) autres coalitions et une faîtière, formant les Forces Vives de Guinée (FVG), n’ont pas participé, selon Dr Makalé Traoré, aux travaux du Cadre de Dialogue Inclusif Inter-guinéen. La porte-parole des facilitatrices a précisé que le rapport général actuel est la synthèse des quatre rapports d’étapes, résumant les dernières évolutions du processus jusqu’au 30 septembre 2023. Selon ce rapport, cinquante-deux mille cinq-cent-cinquante (52,550) citoyens ont été touchés par la campagne de vulgarisation et d’appropriation, incluant les forces de défense et de sécurité à l’intérieur du pays, les Compagnies Mobiles d’Interventions et de Sécurité, les commissariats centraux et urbains de Camayenne, Bambeto et Enco5, la Direction Générale des Douanes, la Direction Nationale de la Conservation de la Nature ainsi que les garnisons militaires de l’intérieur ».

Sélectionné pour vous :  Comment décrisper le climat sociopolitique en Guinée ? : « Si les femmes s’unissent, les hommes s’uniront », estime Makalé Camara

Plus loin, le groupe des facilitatrices a formulé quelques recommandations à l’endroit de tous les acteurs : « De plus, les facilitatrices ont joué un rôle déterminant dans l’apaisement du climat sociopolitique, notamment avec la satisfaction de deux (2) points sur les trois (3) revendications des Forces Vives de Guinée. Cela comprend la levée du contrôle judiciaire des neuf (9) leaders de l’opposition, ainsi que la libération des activistes de la société civile “Foniké Mengue et Compagnie”. En conclusion, la porte-parole des facilitatrices a encouragé tous les acteurs à s’engager dans la mise en œuvre des Résolutions issues du Cadre de Dialogue Inclusif et Inter-guinéen, tout en exhortant tous les Guinéens à les adopter. Elle a également appelé tous les acteurs sociopolitiques à rejoindre le Cadre inclusif pour faire du dialogue le principal moyen de résolution des divergences, incitant le gouvernement et tous les acteurs à faire preuve d’efforts de concession et de conciliation. Enfin, la porte-parole des facilitatrices et sa collègue Aïcha Bah ont remis de manière solennelle le rapport du processus du cadre de dialogue inclusif inter-guinéen au président de la République, le Colonel Mamadi Doumbouya ».

 

Mohamed Lamine Souaré pour Siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...