Sélectionné pour vous :  Décès du patriarche de Timbo : l'ambassade des Etats-Unis en Guinée présente ses plus sincères condoléances

Dr Edouard Zotomou sur l’arrestation des journalistes : « Si on doit s’en prendre aux journalistes, c’est vraiment regrettable »

Le secrétaire général du Syndicat des Professionnels de la Presse de Guinée et une dizaine de journalistes ont été mis aux arrêts ce lundi et conduits manu militari au commissariat central de Kaloum. Ce, à l’occasion de la marche pacifique appelée par le SPPG pour exiger la fin de la restriction du site d’information Guinéematin.com.

Et quelques heures après ces arrestations, des voix s’élèvent pour condamner cet état de fait. Dr Edouard Zotomou Kpogomou, président de l’Union des Democrates pour le renouveau et le progrès regrette un recule démocratique.

« Personnellement, je ne suis pas surpris. Parce qu’il a toujours été de l’attitude et du comportement des autorités que le respect de la démocratie n’avait rien à voir avec la façon pacifique par laquelle, les gens sont en train de manifester. Sinon, quand des gens sortent avec des pancartes, quoi de plus pacifique ? Quoi de plus paisible ? Mais on est devant les autorités qui ont juré de museler toute forme de protestation et de manifestation. Qu’on leur dise que nous ne sommes pas d’accord pour faire ceci ou cela, ça provoque toujours des attestations. Si non, arrêter des journalistes, des gens qui veulent tout simplement qu’on arrête de brimer leurs droits, c’est inconcevable », a-t-il déploré avant d’ajouter:

« Le CNRD pense qu’il peut tout faire sans certains politiques qui leur sont favorables, mais aussi sans la presse. Pourtant sans la presse, il n’y pas de démocratie. Si on doit s’en prendre aux journalistes, c’est vraiment regrettable et il faut que ça change », a-t-il martelé.

Sélectionné pour vous :  Armée réquisitionnée par le CNRD : « En 2015, c’est l’UFDG et le RPG qui ont voté cette loi », rappelle Mory Condé

Pour mettre fin à cette façon de gouverner, le président de l’UDRP appelle le peuple de Guinée à se lever comme un seul homme contre un pouvoir qu’il qualifie de « dictatorial ».

 

Cheick Fantamadi pour Siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...