Sélectionné pour vous :  Bendou (Siguiri) : un jeune homme d'une vingtaine d'années donne la mort à sa belle-sœur lors d'une dispute

Championnat africain de tennis: la Guinée risque de rater la phase qualificative à cause du manque d’attention des autorités au haut niveau 

Du 24 au 30 juillet prochain, l’équipe nationale de Tennis des moins de 12 ans doit participer à la phase qualificative du championnat Africain de tennis, à Nouakchott. À 4 jours du début de cette phase, la délégation guinéenne n’a toujours pas quitté Conakry. Ce qui fait monter l’inquiétude chez les responsables de cette fédération qui étaient ce jeudi, 20 juillet 2023 face à la presse à Conakry, pour attirer l’attention des autorités au haut niveau sur la lenteur que connaît cette affaire.

Devant des journalistes réunis en grand nombre pour cette circonstance, les responsables ont décrit la situation avant de révéler les conséquences de la non participation du pays.

 »Nous avons essayé de savoir qu’est-ce qui se passe mais nous avons compris que le dossier a pris du temps quelque part au ministère. Arrivé le 2 juin au ministère des Sports, le secrétariat général a transmis le dossier à la cheffe de cabinet et la cheffe de cabinet a transmis le dossier pour études et avis à la direction nationale des sports. La note technique a été faite et le dossier est resté dans le bureau du directeur national près de 3 semaines avant de l’envoyer chez le ministre. Voyant le dossier, le ministre a noté sur la fiche d’aller le voir. Et le monsieur a encore mis 3 jours, on a mené des démarches auprès de lui pour qu’il accélère. Ce n’est que le vendredi passé qu’il a envoyé le dossier chez le ministre et jusque là où nous parlons, le dossier est encore au ministère, il n’a été transmis à la primature pour que la primature à son retour envoie à la présidence pour l’ordre de mission. Qui bloque nos dossiers et je ne sais pas pourquoi? C’est le directeur national des sports qui nous empêche d’évoluer », accuse Mohamed Camara, secrétaire général de tennis.

Sélectionné pour vous :  Résolutions issues du dialogue inter guinéen : la 4ème session du comité national permanent de suivi présidée par le Premier ministre

Si la Guinée ne participe pas à cette phase qualificative, elle risque des sanctions lourdes, selon Mohamed Camara.

 »Nous avons bénéficié des programmes, le programme d’introduction du tennis en milieu scolaire. Le matériel de ce programme est arrivé à l’aéroport et nous attendons le processus de deouanement. Les 100 % de ce programme sont financés par la fédération internationale de tennis. Donc, il faut continuer à participer aux activités de la fédération, c’est-à-dire le championnat d’Afrique pour les enfants de 12 ans. Si nous ne participons pas au championnat d’Afrique de tennis, nous risquons de perdre ce programme l’année prochaine. Nos activités à l’international, c’est seulement au niveau des 12 et 14 ans, parce que le ministère a limité le budget à deux équipes pour nous, y a des fédérations qui ont 10,12 sorties », dit-il avant d’insister:

« Nous sommes dos au mur et la derrière option que nous avons, si rien n’est fait, nous serons obligés d’emprunter la voie routière puisque déjà nous avons l’accord parental. Ça va coûter ce que ça va couter mais nous serons obligés pour ne pas revenir en arrière, c’est-à-dire éviter les sanctions. Mais nous espérons que d’ici là, les choses vont changer », espère-t-il.

 

Ibrahima CAMARA pour siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...