Sélectionné pour vous :  N'zérékoré : La Tabaski célébrée sous le signe de la cohésion sociale et de la prudence sur la route

EDG a-t-elle bénéficié d’une augmentation vertigineuse de sa subvention ? : irrité, le ministre Mory Condé descend les détracteurs de la société

Ces derniers temps, des nouvelles comme quoi l’Électricité de Guinée (EDG) aurait bénéficié d’une augmentation vertigineuse de sa subvention ont fait couler beaucoup d’encre et de salive au sein de l’opinion. Une information qu’a balayée d’un revers de main gauche le ministre de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation. A en croire Mory Condé, la junte guinéenne a plutôt fait de gros efforts pour réduire drastiquement la subvention accordée à l’EDG.

Joint au téléphone ce vendredi, 15 septembre 2023, il a tenu à mettre le point sur le ‘’i’’ : « En 2020, la subvention accordée à l’EDG était de 5 200 milliards de francs guinéens. En 2021 avec le coup d’État du 5 septembre, on avait trouvé une loi de finances rectificative qui venait d’être adoptée par l’ancien Parlement. Nous avons revu à la baisse cette subvention d’EDG, on a raboté drastiquement de 5 200 milliards nous sommes revenus pratiquement à 4 500 milliards en 2021. Et maintenant, nous sommes à 3 200 milliards. Regardez l’écart avant l’arrivée du CNRD la subvention se chiffrait à 5 200 milliards et aujourd’hui à 3 200 milliards, ça fait quand même une économie de 2 000 milliards. En plus de ces économies que le CNRD a pu faire, nous avons mis fin à plusieurs contrats de saignée financière. Quand je prends le contrat du bateau turc qui fournissait de l’électricité, à la nomination du directeur de l’EDG, le colonel Mamadi Doumbouya lui a demandé une réduction liée à la fourniture de l’électricité. Le directeur lui a promis de parvenir à une réduction d’ici un an », a-t-il fait savoir avant de poursuivre :

Sélectionné pour vous :  Assainissement à Matoto : le maire menace les chefs de quartiers qui refusent de prêter main forte aux autorités communales

« Les groupes qui étaient abonnés en panne à Tombo depuis des années, le directeur et le ministère de l’Énergie ont remis ces groupes en marche. Cela a permis de mettre fin au contrat du bateau turc pour lequel le gouvernement payait 60 millions de dollars par an soit 500 milliards de francs guinéens. Vous prenez aussi l’entreprise AOM des Burkinabè qui avait un contrat de concession, l’État lui versait à peu près 60 millions de dollars par an. On a mis fin à ce constat de concession qui a été récupéré aujourd’hui par les Guinéens qui produisent la même énergie. Vous prenez aussi le contrat de l’AIS, l’entreprise de l’ancien ministre AB Sylla, avant l’avènement du CNRD, l’État payait également 4 millions de dollars pour fourniture de l’électricité chaque mois, on a mis fin à ce contrat. Donc, faites la sommation de ces contrats qui ont été résiliés et les 2 000 milliards d’économies sur la subvention de l’EDG, vous allez vous faire une idée contrairement à certaines spéculations que certains veulent faire croire qu’il y’a une augmentation explosive de la subvention de l’EDG », a-t-il rétorqué chez nos confrères de FIM FM.

 

Mohamed Lamine Souaré pour Siaminfos.com

 

 

 

 

Laisser une réponse
Share to...