Sélectionné pour vous :  TPI de Dixinn : Fonikè menguè et cie acquittés pour délit non constitué...

Examens nationaux à Boké : « Cette année, les dispositifs anti-fraudes seront renforcés et aucun cas de tricherie ne sera toléré », prévient le DPE

A quelques heures du coup d’envoi de l’examen d’entrée en 7e année (CEE), le Directeur préfectoral de l’éducation de Boké prévient les candidats. Dans un entretien accordé à notre correspondant, Ibrahima Fofana est longuement revenu sur les mesures anti-fraudes prises pour empêcher la triche lors de cet examen et les autres qui vont suivre.

Au cours de cet entretien, notre interlocuteur a tout d’abord, rappelé le nombre de condidats dans sa circonscription.
« Cette année, ils sont au total 25 570 candidats répartis comme suit : pour le certificat de fin d’études élémentaires, nous avons 15 202 candidats. Au BEPC nous avons 7471 candidats et pour le Baccalauréat 2897 candidats. A ce jour, tous les centres sont identifiés et l’entrée en 7eme aura 62 centres pour 1046 surveillants prévus. En ce qui concerne le BEPC, nous aurons 29 centres à travers les différentes collectivités de la préfecture pour 257 salles, 514 surveillants. Enfin, au baccalauréat, on a 9 centres retenus. Et là, nous aurons 184 surveillants », a indiqué Ibrahima Fofana.

Concernant les dispositifs anti-fraudes, le DPE prévient: « Déjà, nous avons prêté serment et les PV d’appel sont en place. La liste des surveillants et des différentes commissions est assainie. Si un sujet sort d’un centre et qu’on le retrouve sur les réseaux sociaux, les responsables vont répondre devant la loi. Nous allons renforcer les mesures pour la crédibilité des résultats », a-t-il indiqué.

A date, les programmes d’enseignement sont bouclés dans les différentes écoles de la préfecture de Boké. Et, les cours de révision se poursuivent avec les candidats à tous les niveaux.

Sélectionné pour vous :  Morlaye Sylla va rester au FC Arouca la saison prochaine : "Je viens d'arriver, je ne dois pas me précipiter"

 

 

Boké, Bailo Bah pour siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...