Sélectionné pour vous :  Le ministre du Budget à l'occasion de l'an 65 de l'armée: "Que l'armée soit l'armée du peuple et que..."

Faranah : Le nouveau procureur de la République rencontre les officiers de police judiciaire 

Après sa prise de fonction il y a quelques jours, le nouveau procureur de la République près le tribunal de première instance de Faranah entend donner une nouvelle image à la justice dans sa juridiction. C’est dans cette optique qu’il a rencontré ce jeudi, 25 janvier 2025 les forces de sécurité et les officiers de police judiciaire.

Au Cours de cette rencontre, Ibrahima Sory Touré a parlé de l’objectif de sa mission à Faranah.

« Nous sommes venus à Faranah pour un seul objectif. C’est de rendre service pour satisfaire la population de Faranah. C’est ça le souci du Président de la République. C’est ça notre souci, c’est ça notre mission. Mais notre réussite dépendra de vous. Quand vous entendez un bon parquet, c’est des bons officiers de police judiciaire. Quand vous entendez un bon magistrat, c’est les officiers de police judiciaire. C’est vous qui êtes sur le terrain. C’est vous qui faites tous les travaux. Nous, nous recevons des produits semi-finis ou presque finis. Sans votre collaboration, nous ne pouvons pas réussir notre mission. Sans nous aussi, vous ne pourrez pas gagner le pari. Nous vous invitons à une franche collaboration », a-t-il lancé.

Pour sa part, le Directeur adjoint de la police de Faranah, le commissaire divisionnaire Amadou Conté s’est engagé à accompagner le nouveau procureur.

« J’espère qu’avec cette rencontre, les autorités de la BAC sont là. Elles vont se remettre en cause pour éviter certaines fautes. A l’administration, tout est écrit. Quand vous faillissez à ça, vous vous attendez à quelque chose. Je prendrais la ferme décision, la ferme promesse que l’actuel parquet de Faranah ne sera pas déçu de nos services », s’est-il engagé.

Sélectionné pour vous :  RN Mamou-Dalaba-Pita-Labé : le ministre des Travaux Publics déplore la dégradation avancée de la chaussée

De son côté, le commandant de la gendarmerie de Bagna, le lieutenant Younoussa Baldé a laissé entendre que « les instructions données par le parquet lors de notre rencontre de prise de contact, nous avons bien compris ces instructions. On dit souvent que le subordonné ne peut bien exécuter que lors qu’ il aurait compris le but et la portée. Nous promettons de nous conformer aux dispositions du code de procédure pénale et du code pénal pour éviter des bavures dans nos différents services et servir conformément à la loi », a-t-il martelé.

 

Faranah, Fanta Lancinet Keita correspondant pour Siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...