Sélectionné pour vous :  Boké/mines : toutes les activités minières de la CBG  sur le corridor Sangaredi Kamsar bloquée suite à un accident de train

Célébration du 08 mars à Labé : l’inspectrice régionale de l’action sociale et de la promotion féminine annonce les couleurs

Les femmes du monde et celles de la région administrative de Labé s’apprêtent à célébrer la fête internationale des droits de la femme prévue le 8 mars prochain. Le thème retenu cette année est « Accélérer la réalisation de l’égalité des sexes et de l’autonomisation de toutes les femmes et filles en luttant contre la pauvreté et en renforçant les Institutions et le financement dans une perspective de genre ». A cette occasion, de nombreuses activités sont prévues par l’Inspection régionale de l’action sociale, de la promotion féminine et de l’enfance.

Interrogée ce mardi, 5 mars par notre correspondant, l’inspectrice régionale de l’action sociale, de la promotion féminine et de l’enfance, a déploré le manque d’émancipation de la femme guinéenne.

« Jusqu’à présent, je dirais que la femme guinéenne n’est pas épanouie. Elle reste toujours à la place qu’elle a occupée au début. Si nous prenons au niveau de l’administration, c’est vrai qu’elles sont représentées mais il y a un manquement. Dans nos communautés, ces femmes n’ont pas droit à la parole et ne prennent pas de décisions. Elles sont aussi confrontées à toute sorte de violences. Dans la région de Labé, ces femmes sont battues par leurs maris et séquestrées. Donc, elles ne jouissent pas pleinement de leurs droits dans leurs foyers. La région de Labé est aussi confrontée à des cas récurrents de viol », a indiqué Dame Fatoumata Diakité avant de parler des préparatifs liés à la célébration de la journée internationale des droits des femmes, le 8 mars.

« Vous m’avez trouvé sur les préparatifs et nous mettons en œuvre le calendrier pour l’exécution harmonieuse du programme. Nous sommes actuellement sur les préparatifs et beaucoup d’activités seront réalisées. Nous n’avons pas laissés pour compte les femmes détenues à la maison centrale de Labé qui seront insérées dans des corps de métiers. L’UNICEF aussi avait fais un forrage au centre d’autonomisation des femmes à Safatou 1 et nous allons procéder à la remise le 8 mars prochain. Dans ce centre d’apprentissage, nous avons au moins 300 femmes et filles qui apprennent des métiers. Une rencontre est prévue dans les locaux du centre de formation professionnelle où les femmes vont prendre la parole pour exprimer aux autorités leurs besoins. Je vais lancer un appel aux femmes de Labé parce qu’il est difficile pour nous de nous comprendre. On ne s’aime pas et il y a une jalousie qui s’impose entre nous les femmes. Il faudrait donc qu’on s’accepte pour aller de l’avant et participer au développement de ce pays », a-t-elle ajouté.

Sélectionné pour vous :  Siguiri : le DPE se dit satisfait de la première journée de l'examen d'entrée en 7eme année

 

Labé, Bachir Diallo pour Siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...