Sélectionné pour vous :  Labé : Deux véhicules de transport en commun attaqués par des coupeurs de route à Tamagaly et Labota, des bien emportés

Fin des plaidoiries dans le procès du 28 sept: Kaly Diallo déplore le fait qu’il n’y a pas eu de transport judiciaire sur les lieux des fosses communes 

Les débats ont pris fin mercredi, 26 juin dans l’affaire portant sur le massacre du 28 septembre 2009. Ce procès qui s’est tenu au tribunal criminel de Dixinn délocalisé à la Cour d’Appel de Conakry depuis près de deux ans, continue à prêter à débat. Ce, de l’enquête préliminaire jusqu’aux plaidoiries et réquisitions.

Selon Mamadou Kaly Diallo, activiste des droits de l’homme que nous avons interrogé ce vendredi, le verdict qui doit être rendu le 31 juillet prochain, doit répondre aux normes d’un procès juste et équitable.

« Nous avons suivi à peu près deux ans la conduite de ce procès. Nous avons salué la conduite du tribunal jusqu’à maintenant et nous osons espérer qu’à la fin aussi, nous ne serons pas déçus. Que le procès réponde parfaitement aux normes d’un procès juste et équitable », a lancé l’activiste des droits de l’homme, qui estime que tout n’a pas été parfait.

« Nous avons regretté. Par exemple, on parle de disparus et il y avait eu des zones qui avaient été indiquées comme étant des zones de fosses communes. Il n’y a pas eu d’expertises allant dans ce sens, ni de transport judiciaire. Mais aujourd’hui, c’est facile de dire que l’enquête à été bâclée, mais sans se rendre compte que le contexte dans lequel ce collège de magistrats instructeurs avait travaillé », a martèle Mamadou Kaly Diallo.

Ibrahima CAMARA pour siaminfos.com

622750332

Sélectionné pour vous :  Explosion du dépôt de carburant à Kaloum : Cellou Dalein "encourage tous les Guinéens qui le peuvent, à secourir et assister les populations en détresse"
Laisser une réponse
Share to...