Sélectionné pour vous :  Fin des épreuves du BEPC à Kaloum: "Il n'y a pas eu de fraude, aucun surveillant n'a été renvoyé", selon le DCE 

Fodé Baldé titille les facilitatrices : « Certaines veulent faire comprendre à l’opinion qu’elles…seraient à la base des pourparlers »

Les Forces Vives de Guinée (FVG), nouvellement créées, disent observer une trêve avant d’en découdre avec le pouvoir de Conakry, après le mois de Ramadan. Alors qu’une médiation est en cours à l’initiative des leaders religieux, le responsable de la communication digitale de l’Union des forces républicaines (UFR), a tiré à boulets rouges sur le groupe des facilitatrices, dirigé par Dre Makalé Traoré. Fodé Baldé, puisque c’est de lui qu’il s’agit, laisse entendre que ces dernières veulent s’attribuer la paternité des pourparlers en cours.

Lors de l’assemblée générale de l’UFR ce samedi, 25 mars 2023, ce proche de l’ancien Premier ministre Sidya Touré, a tenu à mettre le point sur le ‘’i’’ :

« Alors que ce dialogue est en cours, certains ou certaines veulent faire comprendre à l’opinion qu’elles ou qu’ils seraient à la base des pourparlers. Je m’inscris en faux, en ce sens que leur échec à pouvoir mettre autour de la table les Forces vives et le gouvernement, sans parti pris, parce que celles qui disent être facilitatrices, ont été vues soutenir un camp. Comment est-ce qu’on peut faciliter deux parties supposées antagonistes par leurs visions de la conduite de la transition, et soutenir une partie. Les religieux, si on se réfère à ce qui nous a été dit par le ministre secrétaire général aux Affaires religieuses, qu’ils avaient constaté que la tension avait pris une dimension inquiétante », a-t-il déclaré.

 

Mohamed Lamine Souaré pour siaminfos.com

Sélectionné pour vous :  Journée du mercredi: voici les prévisions de l'Agence nationale de la météorologie pour région de la basse Guinée
Laisser une réponse
Share to...