Sélectionné pour vous :  Chute mortelle d'un jeune à Sandervalia : le ministre de la Justice met en garde contre toute forme de justice par voie de violence

Fuites d’eau dans les tuyaux de la SEG: « La société perd 50% de sa production », selon son responsable de l’exploitation

Aux quartiers Wanindara, Yattaya et Foulamadina, dans la zone spéciale de Conakry, les pertes en eau sont énormes. Ce, à cause des fuites, a constaté la Direction générale de la société des eaux de Guinée. Pour palier à cela, la SEG a lancé jeudi, sa campagne de réparation des fuites. Cette fois-ci, la société passe par la population pour gagner son pari. C’est ainsi qu’elle a invité les conseils de ces différents quartiers sur le terrain.

La réparation des fuites d’eau est une activité quotidienne chez la société des eaux de Guinée. Mais en faire à une campagne est tiré d’un constat selon lequel, la société perd environ 50% de sa production à cause de ces fuites selon le directeur central chargé de l’exploitation à la SEG.

« Je vous informe que par ces fuites d’eau, la SEG perd 50% de sa production. Au même moment, plus de la moitié des abonnés de la SEG n’ont plus d’eau. Donc c’est un paradoxe qu’il faut corriger. Une autre conséquence de ces fuites, c’est la qualité de l’eau à la maison. Quand l’eau traverse ce que vous voyez, malgré l’investissement dans la production pour rendre l’eau potable, quand ça arrive dans les familles, elle n’est plus propre. Et cela peut être source d’autres maladies », a déclaré OUO koulémou.

En effet, aux quartiers Wanindara et Yattaya dans la commune de Ratoma, le constat est sans appel. D’où l’importance de cette campagne, précise notre interlocuteur.

« Je vous informe que la SEG n’a aucune autre source de revenus que la vente d’eau à travers les factures. Autant qu’on peut réparer les fuites, garder l’eau dans les tuyaux, servir les abonnés et facturer, on peut avoir des ressources pour financer dans d’autres secteurs. Réparer les fuites pour nous, est une question de vie et de survie. C’est aussi une question de protection de la population, ceux-là qui consomment cette eau. Donc nous sommes déterminés à réparer tous les jours les fuites. Mais à un certain moment, on constate que c’est de trop dans certains quartiers. En ce moment, on mobilise les gens pour faire une campagne. Actuellement quand vous regardez Wanindara, Yattaya et Foulamadina, le peu d’eau qu’on a coulé dans la rue, c’est pour cela on organise cette campagne« , a-t-il fait savoir.

Sélectionné pour vous :  Chute mortelle d'un jeune à Sandervalia : le ministre de la Justice met en garde contre toute forme de justice par voie de violence

Le coordinateur des 34 chefs de quartiers de la commune de Ratoma, venu constater de visu les faits sur le terrain avec les responsables et techniciens de la société des eaux de Guinée, la responsabilité est bel et bien située par rapport à ces fuites d’eau dans les tuyaux. Elhadj Moussa Conté pointe du doigt la société elle-même.

« Par rapport à la fuite d’eau, je n’accuse pas la population, j’accuse plutôt la SEG qui fait un laissé-aller. C’est-à-dire quand les gens demandent le branchement, celui qui n’a pas la facture de branchement ne doit pas bénéficier. Mais quand on vient on branche des gens qui n’ont pas la facture de branchement, s’il y a fuite, c’est pas la SEG ? Parce que ce n’est pas la population qui se fait brancher, c’est plutôt les travailleurs de la SEG qui le font« , a-t-il accusé.

Tout de même, ce conseil du quartier Wanindara 1, salue une bonne initiative qui mérite d’être pérennisée.

« Nous sommes très contents par le fait qu’ils vont réduire le gaspillage d’eau dans les quartiers qui sont couverts par la SEG. Parce que quand il y a gaspillage, beaucoup de gens ne vont pas bénéficier de ce qu’ils doivent bénéficier. Donc cette réparation, il ne faut pas qu’elle soit temporaire. Il faut que cette réparation soit définitive« , a-t-il sollicité.

Selon le directeur régional zone Nord de la SEG, cette campagne de réparation des fuites d’eau, va couvrir toute l’étendue du territoire guinéen.

Cheick Fantamadi pour siminfos.com

Laisser une réponse
Share to...