Sélectionné pour vous :  Labé : le jeune Alpha Boubacar Diallo décède après avoir pris un vaccin contre le covid-19

Gl. Balla Samoura aux nouvelles recrues dans l’armée : « Chacun d’entre vous doit effacer dans la tête qu’il est devenu militaire à vie »

Une mission conjointe composée de l’Inspection générale des armées et le Haut commandement de la gendarmerie nationale est en tournée depuis quelques jours dans les Centres d’instruction et d’infanterie (C.I.I) du pays. Après Kindia, Labé et Kissidougou, cette mission était hier mercredi, 23 août 2023, au Centre d’instruction et d’infanterie à KanKan.

Selon Général de brigade, Balla Samoura, l’objectif de cette mission de contrôle est de connaître le niveau d’avancement de la formation de base des nouvelles recrues, déceler les mineurs dans les effectifs s’il y en a, mais aussi dresser l’effectif réel des recrues dans les différents centres.

« Sous mandat du ministère de la défense nationale, cette mission consiste à venir faire un point de situation dans tous les centres d’instruction. Ce point de situation portera sur la connaissance des effectifs exacts existants dans les centres, mais aussi identifier le nombre d’universitaires dedans, de bacheliers et hommes de métiers. Par la même occasion, s’il y en a bien sûr, de déceler les mineurs dedans, des personnes âgées dedans ou des personnes qui ont des problèmes morphologiques, physiologiques qui peuvent être incompatibles à l’exercice du métier militaire », a-t-il fait savoir.

A cette occasion, Général Balla Samoura a tenu à faire passer un message ferme des autorités militaires à ces nouvelles recrues en situation de formation commune de base.

« Le Colonel Mamadi Doumbouya est une chance pour notre armée à cause du fait qu’il est dans sa tête, dans sa carrière, dans ses expériences, le concept d’une armée idéale. Et c’est cette expérience qui veut partager avec son armée. Conscient de toutes les difficultés qu’on a aujourd’hui sur le plan effectif et dans le souci de les remédier, on ne peut pas prendre n’importe qui et le mettre dans les rangs. Ça va être une façon d’aggraver nos problèmes et de s’inscrire dans les erreurs du passé. Chacun d’entre vous ici, candidat pour l’armée, doit effacer dans la tête qu’il est devenu militaire à vie. Il n’y a pas de militaire à vie. Le militaire, c’est du jour au lendemain. Tant qu’on répond aux critères, on est militaires. Il s’agit d’un recrutement, il ne s’agit pas d’une mobilisation », a-t-il déclaré chez nos confrères de la télévision nationale.

Sélectionné pour vous :  Guéckédou : Le préfet et le commandant du bataillon autonome coordonnent les opérations d'assainissement

Abdourahmane Pilimini Diallo pour siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...