Sélectionné pour vous :  Expulsion des locataires de bâtiment en Guinée : cette importante note circulaire du ministre de la Justice

Le mandat d’arrêt contre le préfet de Mali toujours pas exécuté: Ces précisions importantes du juge Sékou Sangaré

Alors qu’un mandat d’arrêt a été décerné contre lui le 19 juin dernier, le préfet de Mali, Manson Sangalan Camara reste jusque-là introuvable. Chose que le juge de paix de Mali n’arrive pas à comprendre.

Interrogé par notre correspondant basé à Labé ce lundi, 10 juillet 2023, le juge Sékou Sangaré est revenu en détails sur ce qui bloque l’exécution de ce mandat d’arrêt.

« En ce qui concerne le mandat d’arrêt émis contre le préfet Manson Sangalan Camara, jusqu’ici il n’est pas exécuté. Nous sommes en train de nous activer, en vue de son exécution. D’abord, je précise que la personne visée par le mandat n’est pas à Mali. Il nous a été rapporté que le préfet est en séjour en dehors de la zone de Labé. Donc, il faut faire des recherches pour repérer la personne. Selon les informations dont nous disposons, il semblerait qu’il se trouve à Conakry. Donc, le juge d’instruction est saisi d’une procédure le concernant. Il faut que la procédure bouge et avance pour que les personnes mises en examen en la matière soient interrogées. Pour ça, s’il comparait et qu’il se livre à cet exercice, je pense que le mandat aura atteint son objectif. Mais tant qu’il ( le préfet ) ne comparait pas, le mandat reste sans suite », dit-il avant de parler de sa collaboration avec le parquet de Conakry et le procureur du tribunal de première instance de Labé pour l’exécution de ce mandat d’arrêt.

« Nous sommes en contact non seulement avec le procureur de Labé mais aussi avec le parquet général à Conakry. Ce sont eux qui servent de pont entre nous à la base et le ministre au sommet. Pour l’instant, je peux pas me livrer à vous donner des détails de ce qui se passe au parquet général mais ce qui est sûr, nous avons leur soutien. Donc à partir du moment où le ministre de la justice visé par une procédure a comparu, il n’y a pas de raison que n’importe quel fonctionnaire à la base ne puisse pas comparaître », a-t-il ajouté.

Sélectionné pour vous :  Fin des négociations tripartites : le gouvernement, le mouvement syndical et le patronat signent le fameux protocole d'accord

 

Labé, Bachir Diallo pour Siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...