Sélectionné pour vous :  Attaque à main armée à Kankan: plus de 40 millions dérobés dans une boutique au quartier Dar-es Salam

Guinée : Amnesty International exige la libération « immédiate » et « sans condition » de Sékou Jamal Pendessa

L’étau se resserre davantage autour de la junte guinéenne. Depuis l’arrestation et l’emprisonnement du secrétaire général du Syndicat des Professionnels de la Presse de Guinée (SPPG), les organisations de défense des droits de l’homme ne cachent pas leur colère. Dans une sortie mardi, 23 janvier 2024, la directrice régionale d’Amnesty International pour l’Afrique de l’Ouest et Centrale a exigé du pouvoir de Conakry la libération « immédiate » et « sans condition » de Sékou Jamal Pendessa.

« Cette nouvelle détention qui s’ajoute à une liste ininterrompue de violations du droit à la liberté d’expression et de réunion pacifique depuis plusieurs mois, démontre la volonté des autorités de mettre au pas tous les contre-pouvoirs et faire taire les opinions dérangeantes. Celles et ceux qui protestent contre ces violations sont arrêtés et détenus arbitrairement, et celles et ceux qui protestent contre ces arrestations subissent le même sort », a dénoncé Samira Daoud.

Inculpé le 22 janvier dernier pour « participation à une manifestation non autorisée sur la voie publique et publication de données de nature à troubler la sécurité et l’ordre publics», Sékou Jamal Pendessa est aujourd’hui placé sous mandat de dépôt à la maison centrale de Conakry. Cependant, le SPPG n’entend pas lâcher prise face à la justice guinéenne et prévoit des actions fortes les jours à venir.

 

Mohamed Lamine Souaré pour Siaminfos.com

 

 

 

Sélectionné pour vous :  Amadou Diallo après la réunion des centrales syndicales : "Nous leur avons instruit de revenir le jeudi pour que nous puissions déposer l'avis de grève"
Laisser une réponse
Share to...