Sélectionné pour vous :  Éducation : plusieurs écoles privées évoluant dans le système éducatif guinéen fermées à Conakry

Guinée forestière : 66 personnes vulnérables bénéficient d’un titre de prise en charge sanitaire

En Guinée forestière, le fonds de développement social et de l’indigence lance la deuxième phase d’octroi de titre de prise en charge sanitaire.

Au total, 66 personnes vulnérables bénéficient de l’accompagnement de l’organe humanitaire du gouvernement. Un protocole d’accord est signé à cette occasion entre autorités administratives, direction générale du fonds de développement social et de l’indigence et les structures sanitaires de la région.

Depuis l’avènement du comité national du rassemblement pour le développement (CNRD), le fonds de développement social et de l’indigence est sur pied-œuvre pour offrir des soins de santé gratuits aux couches démunies. En cette seconde phase d’octroi de titre de prise en charge, 66 personnes de la région administrative de N’zérékoré bénéficient de l’indulgence du Chef de l’État.

« Ces prises en charge sanitaires sont mensuelles et couvrent toute l’étendue du territoire national. Cela dit, aucun guinéen ne sera laissé pour compte à cause de la distance qui le sépare. Des assistants sociaux qui vous accompagneront à l’hôpital, qui iront chercher vos médicaments dans les pharmacies partenaires tout cela, en respectant votre dignité et votre honneur. L’exercice de cette tâche n’est pas un cadeau mais c’est l’exercice de vos droits », a indiqué Lansana Diawara.

Cette action de l’État guinéen vise à mettre en place une couverture sociale inclusive grâce au registre social unifié établi à cet effet.

« Je suis très content et je remercie le fonds et le président de la transition qui m’ont offert ce titre de prise en charge sanitaire pour que je puisse recouvrir ma santé, » a déclaré Koly Guilavogui, bénéficiaire du geste humanitaire du gouvernement.

Sélectionné pour vous :  Doumbouya sur le programme "Simandou 2040" : "Il doit être indépendant d'une personne, d'un président, d'un ministre"  

Pour le suivi et la prise en charge effective des ayants droits, un protocole d’accord est signé entre autorités administratives, la direction générale du fonds de développement social et de l’indigence et les structures sanitaires de la région. Dr Kaba Kéïta , Directeur général de l’hôpital régional de N’zérékoré.

« Ça vient renforcer nos capacités à soigner, à nous donner plus de courage à travailler pour ce pays. »

Organe humanitaire de l’État guinéen, le fonds de développement social et de l’indigence voudrait à travers cette action enclenchée placer la Guinée parmi les pays où les droits des couches jadis défavorisées sont respectés.

 

Lanceï Naboun, N’zérékoré pour Siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...